Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les Américains de Hägendorf

Les Roetheli et les Rettle réunis pour la photo de famille devant l'église de Hägendorf. Au milieu, Serge Roetheli avec son épouse Nicole.

(swissinfo.ch)

Il y a 151 ans, les frères Franz et Anton Röthely émigraient avec leurs parents aux USA. Leurs descendants ont fait un pèlerinage aux 'sources'.

Cette rencontre est l’aboutissement du travail de recherche acharné mené par Joe Roetheli, originaire de Springfield, en Virginie.

Le 8 mai dernier, le valaisan Serge Roetheli débarquait avec sa femme Nicole à Saillon, au terme d’une course de plus 40'000 kilomètres autour du globe. But de son impressionnant voyage: récolter de l’argent pour les enfants pauvres dans le monde.

A Saillon, il a été accueilli par de nombreuses personnalités, mais aussi par 13 Roetheli venus tout spécialement des USA. Pourquoi avoir fait le déplacement de la lointaine Amérique pour fêter l’arrivée du globe-trotter dans le village valaisan, célèbre pour son vignoble le plus petit de Suisse?

Cette histoire est presque aussi longue que celle du marathon de Serge Roetheli et commence en 1854, à Hägendorf, petit village soleurois.

La pauvreté, cause d’émigration

Au milieu du XIXe siècle, beaucoup de Suisses vivaient dans la plus extrême pauvreté. Les communes croulaient littéralement sous le poids des charges sociales. Dans les campagnes, la rumeur se répandit qu’en Amérique, l’or coulait à flots et qu’il suffisait de se baisser pour le ramasser.

Les communes encouragèrent - c’est un euphémisme - l’émigration des plus pauvres vers l’Amérique. Les documents de l’époque en témoignent, les communes payaient même le voyage aux candidats au départ, et leur versaient une aide modeste pour démarrer, et éviter ainsi qu’ils soient «réexpédiés».

Le 17 mars 1854, pas moins de 115 personnes (20 familles et 15 célibataires) quittent Hägendorf. Urs Röthely, sa femme et ses 7 enfants, mais aussi Franz Röthely avec sa femme et ses 6 enfants sont du voyage.

Puis leur trace disparaît. Mais pas définitivement!

Joe se met en quête

En 1992, aux USA, un certain Joe Roetheli, lance des recherches sur l’origine de sa famille. Son père savait vaguement que leur famille avait émigré de Suisse.

L’enquête de Joe Roetheli porte ses fruits: il trouve auprès des autorités américaines d’émigration un document qui affirme que les familles sont arrivées le 25 mai 1854, à bord du 'Roger Stewart’, à la Nouvelle-Orléans. Puis elles ont remonté le Mississippi et le Missouri pour s’établir dans la localité de Hermann/Missouri.

Le destin, malheureusement, va frapper durement les nouveaux migrants: une épidémie de choléra s’abat sur Hermann, et presque toute la famille périt. Seuls trois des enfants de Franz Joseph et Katherina Röthely de Hägendorf survivront: Franz, cinq ans, Anton, sept ans, ainsi que la petite Eve.

Tous les Roetheli qui vivent aujourd’hui aux USA, sont les descendants de Franz junior.

Les Rettle sont aussi des Roetheli

Mais Anton avait aussi laissé des traces, qui furent toutefois plus difficiles à remonter. Celui-ci avait combattu aux côtés des Sudistes lors de la Guerre de Sécession. Et comme divers documents le révèlent, à chaque incorporation, son nom était mal retranscrit - Anton ne savait pas écrire. Il est ainsi devenu 'Rettle’ au fil des documents.

Lorsque les Roetheli et les Rettle se sont rencontrés pour la première fois en 1996, ils ont constaté non sans étonnement qu’ils étaient parents.

Parallèlement à ses recherches aux USA, Joe Roetheli s’est mis en quête de ses racines en Suisse. Il savait uniquement que ses ancêtres, lorsqu’ils arrivèrent aux USA, provenaient de «quelque part dans la région de Zurich».

Tous les chemins mènent à Hägendorf

Lors d’un déplacement d’affaires, Joe Roetheli rechercha tous ses homonymes dans l’annuaire téléphonique de Zurich. Puis, en 1993, il leur adressa à tous une lettre depuis Springfield, Virginie.

Grâce aux recherches consécutives de Max Rötheli, officier d’Etat civil de la commune de Hägendorf, et des archives cantonales de Soleure, il put être attesté que Joe Roetheli était un descendant de Franz Röthely de Hägendorf, qui avait quitté son village avec sa famille en 1854.

En juillet 1994, eut lieu à Berger/Missouri une première «Roetheli Family Reunion». Cent quarante descendants de Franz junior s’y retrouvèrent. Thomas Rötheli, de Hägendorf, qui séjournait alors aux USA dans le cadre d’un échange scolaire, en était l’invité d’honneur.

Le voyage en Suisse

Depuis lors, les Rötheli «d’ici et de là-bas» se rencontrent! «Si les Roetheli des USA font le déplacement jusqu’en Suisse, alors cela vaut bien une fête», constatait le président de la bourgeoisie de Hägendorf, Kasimir Rötheli.

Début mai, ce fut donc une « Roetheli Family Reunion made in Hägendorf ». Avec une fête en guise de point d’orgue au voyage en Suisse de la branche américaine des Roetheli, et des Rettle. «Welcome to your hometown», annonçait une pancarte devant l’église de Hägendorf.

Les Rötheli de toute la Suisse sont venus à la fête. Serge y était aussi. Après la cérémonie à l'église, le club local de yodler s’est produit, et la société de musique a joué l’hymne américain!

Kasimir Rötheli souhaite que cette rencontre aura permis de jeter les bases d’échanges d'élèves entre les Rötheli d’Amérique et Hägendorf.

Par ailleurs, une pierre commémorative a été dévoilée à cette occasion. Une pierre placée précisément dans la forêt qui avait été autrefois déboisée pour que puissent être réunis les fonds destinés aux émigrants. Tout un symbole, à la fois du passé et de l’avenir.

La forêt a repoussé et les Rötheli, en dépit de l’épidémie de choléra, n’ont pas disparu. La vie continue... tel semble être le message de la pierre des Rötheli, dans la forêt.

swissinfo, Urs Maurer à Hägendorf
(Traduction et adaptation de l’allemand: Bertrand Baumann)

En bref

- En 1854, Urs et Franz Röthely émigrèrent avec leurs femmes et enfants aux USA.

- Le 25 mai 1854, ils arrivèrent à la Nouvelle Orléans.

- Puis les membres de la famille ont péri des suites d’une épidémie de choléra.

- Seuls trois des enfants de Franz (Franz jr., Anton et Eve) survécurent.

- Les Roetheli sont des descendants de Franz, les Rettles le sont d’Anton.

- Aux USA, le nom s’écrit aujourd’hui Roetheli et Rettle ; en Suisse, Rötheli.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.