Les Autrichiens dominent le slalom de Wengen

Benjamin Raich sur le chemin de la victoire. Keystone

Le slalom de Coupe du monde s'est soldé par un quintuple succès autrichien, avec Benjamin Raich victorieux des deux manches. Chez les dames, la Croate Janica Jostelic a enlevé à Flachau son 6e succès consécutif et repris la tête de la Coupe du monde.

Ce contenu a été publié le 14 janvier 2001 - 16:58

Les Autrichiens n'ont laissé que des miettes aux autres concurrents lors du slalom Coupe du monde de Wengen. Ils ont réussi le premier quintuplé de l'histoire dans la discipline.

Benjamin Raich s'est imposé avec 1"29 d'avance sur Rainer Schönfelder et 1"65 sur Mario Matt. Florian Seer et Kilian Albrecht ont terminé au pied du podium. Meilleur Suisse, le Grison Urs Imboden s'est classé onzième et Michael von Grünigen a terminé treizième. La descente prévue samedi avait, quant à elle, dû être annulée en raison du brouillard.

Chez les dames, à 19 ans tout juste, Janica Kostelic épuise la liste des superlatifs. La skieuse croate a signé le meilleur temps dans les deux manches pour terminer en 1'35"94, à 1"56 du duo formé par l'Autrichienne Karin Köllerer et la Française Laure Pequegnot.

Vingt-septième samedi de la descente de Haus, Kostelic a ajouté un dixième succès à son palmarès en remportant le combiné. Elle a devancé dans cet exercice l'une des triomphatrices du week-end, Caroline Lalive (21 ans). Sixième en slalom après ses deux septièmes rangs dans les disciplines de vitesse, l'Américaine d'origine suisse - son père est un Genevois émigré aux Etats-Unis - a vécu deux jours inoubliables en Autriche. Si Laure Pequegnot a décroché avec sa 2e place son premier podium, Karin Köllerer a égalé une performance vieille de... huit ans.

Pour la troisième fois de l'exercice en cours, après Park City et Sestrières, aucune Suissesse n'a terminé parmi les dix premières en spécial. Deuxième à Semmering, Sonja Nef n'est jamais apparue en mesure de confirmer ce résultat.

La skieuse de Grub a été devancée d'un rang par Corina Grünenfelder. L'Appenzelloise, qui a amélioré d'une place la meilleure performance de sa carrière, pourrait obtenir sur le fil son billet pour les mondiaux si elle obtenait un résultat semblable à Ofterschwang, dans quinze jours. L'épreuve allemande constituera également la dernière chance de Karin Roten Meier, absente de la finale à Flachau. Même si elle a marqué des points pour la troisième fois d'affilée, la Bernoise Marlies Oester (26e) a laissé passer sa chance.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article