Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les bonbons suisses ont la cote à l'étranger

Environ les trois quarts de ces bonbons sont destinés aux marchés étrangers.

(Keystone)

Bonbons et douceurs d'origine suisse sont plus appréciés que jamais à l'étranger. L'an dernier, la Suisse en a exporté presque 14% de plus qu'en 2006.

En revanche, en Suisse, où la population consomme déjà 3,3 kilos de bonbons par tête et par an, le marché est saturé.

Globalement, la branche de la confiserie a vu ses ventes augmenter de 7,4%, à 337 millions de francs, pour un volume en progression de 9,6% à 28 652 tonnes. Il s'agit de la cinquième année consécutive de hausse, a annoncé vendredi l'association faîtière biscosuisse.

3,3 kg par habitant

Sur le marché intérieur, le chiffre d'affaires des producteurs suisses a légèrement reculé, de 0,7% à 105,6 millions de francs, pour une production écoulée quasi inchangée de 7880 tonnes.

Au total, importations comprises, 25'393 tonnes de produits de confiserie ont été vendues en 2007 sur le marché helvétique. Ce qui signifie que la consommation est restée stable en 2007, à 3,3 kg par an et par habitant.

A l'exportation, la branche a généré un chiffre d'affaires en hausse de 11,5% à 231 millions de francs. Elle a écoulé 20 772 tonnes de bonbons, gommes à mâcher et autres dragées, ce qui correspond à une progression de 13,7%.

Allemagne en tête

Elevée par rapport à d'autres secteurs de l'industrie alimentaire, la part des exportations s'est encore accrue. Elle a représenté 72,5% de la production globale de 2007, contre 69,9% précédemment.

L'Allemagne est toujours le premier des 90 marchés d'exportation de cette industrie (20,5%), devant les Etats-Unis (19,6%) et la France (16,7%), ces deux derniers pays ayant interverti leur rang en 2007. Viennent ensuite les Pays-Bas (10,1%).

Les ventes ont aussi progressé dans plusieurs autres pays européens, notamment en Grande-Bretagne et en Suède. La branche a aussi poursuivi son implantation en Pologne et percé en Roumanie et Bulgarie.

Alors que la part des ventes de produits sans sucre régresse en Suisse – 19,9%, contre 20,1% un an plus tôt – la tendance est inverse à l'étranger. Comme en 2006, leur proportion a augmenté, passant à 65,2%, contre 63,2% précédemment.

Au total, la branche regroupe quinze fabricants, employant près de 800 personnes.

swissinfo avec les agences

Différences européennes

Les Suisses préfèrent le chocolat aux bonbons. En 2007, ils en ont consommé 12,3 kilos par tête en moyenne, un record européen.

Avec 3,3 kilos par tête, la Suisse se situe en revanche en milieu de classement en ce qui concerne la consommation de bonbons. Les plus grands consommateurs sont les pays nordiques; le record est détenu par les Suédois (9,2 kilos par tête).

Si l'on ajoute encore les produits de biscuiterie et de biscotterie à cette statistique, les plus gros consommateurs européens de douceurs sont les Irlandais (42,6 kilos), suivis des Danois (40,1 kilos) et des Autrichiens (32,1 kilos). Les moins accros sont les Espagnols (16,1 kilo) et les Grecs (12,2 kilos).

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×