Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les bouchons, tradition de l'Ascension

Les habitués du Gothard le savent: à l'Ascension, on attend dans les bouchons.

(Keystone)

Comme de coutume à l'Ascension, la patience de nombreux conducteurs a été mise à rude épreuve en Suisse alémanique. Sur l'axe du Gothard, les bouchons ont commencé dès mercredi après-midi pour durer jusque dans la soirée de jeudi.

Après s'être étirée sur 13 kilomètres mercredi en fin d'après-midi, la colonne de voitures atteignait encore près de 10 kilomètres à minuit à l'entrée nord du Gothard. Si une accalmie s'est dessinée pendant le reste de la nuit, les ralentissements étaient de retour dès les premières lueurs de l'aube.

Dès 8 heures du matin, les voitures étaient au pas sur 10 kilomètres entre les localités uranaises d'Erstfeld et de Wassen. Une heure plus tard, le bouchon atteignait un pic de 13 kilomètres avant de se résorber partiellement. En début de soirée, il n'était plus que de 2 kilomètres.

Aux pires moments, les vacanciers ont dû patienter 4 heures pour pouvoir passer le Gothard. Le tunnel franchi, leur calvaire n'était pas terminé puisqu'un nouveau bouchon les attendait à la frontière de Chiasso. En début de matinée, celui-ci atteignait 7 kilomètres.

D'autres embouteillages ont été signalés notamment sur l'axe du San Bernardino, aux abords de Coire. Les cols alpins n'ont offert aucun échappatoire, la plupart étant encore fermés. Seul le Klausen a été réouvert mercredi dans l'après-midi.

En Suisse romande, le trafic a été perturbé par des intempéries locales. L'A12 entre Vevey et Fribourg a été fermée en fin d'après-midi à la hauteur de Bulle, en raison de dégâts causés par la pluie. La circulation était aussi difficile dans les environs de Lausanne, où pas moins de 10 millimètres de précipitations sont tombés en une heure jeudi après-midi.

Le trafic vacancier est en revanche resté fluide. Seul le poste-frontière genevois de Bardonnex a été temporairement surchargé en fin de matinée. De leur côté, les CFF ont mis en service 29 trains spéciaux entre mercredi et dimanche pour faire face à l'afflux de voyageurs.

Pas de perturbations non plus dans le ciel. A Cointrin, le service d'exploitation n'a pas mesuré une hausse de l'affluence. Mis à part les vols d'AOM-Air liberté vers Paris-Orly annulés en raison de la grève du personnel de la compagnie, il n'y a eu ni retards ni annulations. A Zurich, le trafic s'est déroulé sans encombres, malgré une plus grande affluence.

swissinfo avec les agences

×