Navigation

Les CFF veulent faire la chasse aux resquilleurs

3% des usagers des CFF voyagent sans billet. Keystone

Les resquilleurs ont coûté l'an dernier 40 millions de francs aux CFF. L'ex-régie fédérale entend réagir.

Ce contenu a été publié le 16 juin 2002 - 15:10

Pour les CFF, la facture du nombre de personnes voyageant sans titre de transports valables s'est alourdie de 80% en 1997 et 2001. Actuellement, environ 3% des passagers voyagent sans billet, a indiqué dimanche le porte-parole Roger Baumann, confirmant une information parue dans Le Matin dimanche.

Pour le réduire, l'ex-régie veut engager les effectifs de manière plus ciblée mais ne veut pas les augmenter, notamment pour des raisons de coûts et pour limiter les risques d'agression.

Phénomène marginal

Ce phénomène de société augmente, «mais il reste marginal», a cependant indiqué à l'hebdomadaire le directeur du trafic régional des CFF, Philippe Gauderon.

En 2001, les CFF ont distribué 200 000 amendes. Ils étudient une hausse de leurs tarifs «mais il est très délicat de changer un tarif qui concerne toutes les entreprises de transports publics du pays», a déclaré M. Gauderon.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.