Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les clubs montrent le carton rouge aux hooligans

Les débordements du 13 mai à Bâle ont fait une centaine de blessés.

(Keystone)

Les 28 clubs des deux ligues supérieures de football prennent des mesures immédiates pour enrayer la violence dans les stades.

Les personnes réputées violentes seront tenues à distance et les contrôles seront renforcés aux guichets et dans les clubs de supporteurs.

Décidées vendredi, ces nouvelles mesures de sécurité entrent en vigueur à quelques jours de l'ouverture des championnats de football de Super League et Challenge League.

Les fans en déplacement constituent un problème, les clubs doivent donc obligatoirement contrôler leur identité. C'est ce qu'a indiqué Thomas Helbling, chef de la sécurité de la Swiss Football League (SFL), après une assemblée générale extraordinaire de l'association suisse de football à Muri (Berne).

Les clubs doivent désormais organiser eux-mêmes la vente de billets pour le secteur qui leur est réservé dans les stades.

Les sociétés sportives doivent aussi contrôler l'identité des acheteurs de billets et encadrer les supporteurs par un responsable. Des caméras mobiles de surveillance seront utilisées et une campagne contre la violence dans les stades sera organisée.

Le FC Bâle a pris des mesures supplémentaires à celles exigées par la SFL. Les fans de la «Muttenzerkurve» au Parc St-Jacques à Bâle seront soumis à un contrôle d'identité et des caméras de surveillance fixes ont été installées.

Débordements inouïs

Ces mesures interviennent après le dernier match du championnat 2005/2006 entre le FC Bâle et le FC Zurich le 13 mai à Bâle. La finale du Championnat suisse de football avait donné lieu aux plus importants débordements de l'histoire du football helvétique.

Après le but de la victoire arraché à la dernière minute par le FC Zurich, plusieurs supporters bâlois mécontents avaient envahi la pelouse du stade Saint-Jacques en jetant des bouteilles et des pétards. La police avait dû faire usage de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc.

Des affrontements avaient également éclaté entre hooligans et forces de l'ordre à l'extérieur du stade et en ville. Plus d'une centaine de personnes avaient été blessées et les dégâts avaient dépassé le million de francs.

Par ailleurs, lors de la saison qui commence, le FC Bâle devra jouer ses deux premiers matches à domicile à huis clos et, pour les trois rencontres suivantes, une partie de ses tribunes devra rester fermée.

Le club a écopé aussi d'une amende de 80'000 francs et le FC Zurich a dû s'acquitter de 30'000 francs.

Loi anti-hooligans

Ce dernier événement a été le plus violent mais il a été précédé d'une succession d'autres incidents préoccupant. Si bien que la Suisse, à l'instar de ses voisins européens, a décidé de prendre des mesures.

En mars, les Chambres fédérales ont approuvé une nouvelle loi sur la sûreté intérieure. Le texte prévoit la création d'une banque de données recensant les hooligans, ainsi que des mesures sévères, comme la garde à vue de 24 heures ou l'obligation de se présenter à la police. La police peut aussi interdire à un fan de pénétrer dans un périmètre donné.

L'Eurofoot 2008

Ces mesures peuvent être appliquées à des jeunes dès l'âge de 12 ans et dès 15 en ce qui concerne la garde à vue. La plupart d'entre elles sont limitées à fin 2009 car elles ont été prises dans la perspective de l'Eurofoot 2008 qui se jouera entre le 6 et le 29 juin 2008.

Ces restrictions serviront également de cadre aux Championnats du monde de hockey sur glace en 2009.

swissinfo et les agences

En bref

- Les autorités recensent environ 400 hooligans en Suisse et quelque 600 sympathisants.

- La violence dans les stades a gagné ces dernières années.

- Le 13 mai à Bâle, lors du dernier match du championnat 2005/2006 entre le FC Bâle et le FC Zurich, plus de 100 personnes ont été blessées et les dégâts ont dépassé le million de francs.

- Le 26 septembre 2004, des affrontement de supporters avant et après la rencontre Aarau-Bâle ont blessé trois policiers.

- Le 17 août 2002, 16 policiers et un passant ont été blessés lors de bagarres après le match Bâle-Lucerne.

Fin de l'infobox


Liens

×