Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les critiques fusent contre la Suisse au Sénégal

La polémique au Sénégal sur l'accord de transit signé en janvier avec la Suisse est le dernier avatar d'une série de controverses liées à la Confédération.

Rarement en Afrique, un pays d'Europe n'a subi autant d'attaques que la Suisse au Sénégal.

Depuis au moins trois ans, la Confédération est attaquée chaque année, lors de campagnes de dénonciation. Celles-ci sont plutôt considérées comme des batailles d'intérêt.

L'ambassade de Suisse au Sénégal n'a toutefois pas donné d'interprétation à ces différentes polémiques.

«Navire-poubelle»

La première attaque contre la Suisse au Sénégal remonte à octobre 1999. Elle concerne une affaire de «bateau-poubelle», suspecté de transporter des déchets toxiques à déverser au Sénégal.

La Suisse était alors mentionnée dans l'affrètement du navire. Il appartenait à un armateur qui y était basé.

Les recherches entreprises par Berne n'avaient toutefois pas permis de trouver cet armateur. Le navire, en état défectueux, a par la suite été détruit par les autorités sénégalaises en mer, hors des eaux territoriales du pays.

Lait concentré infecté

En juin 2000, l'Association des Consommateurs du Sénégal (ASCOSEN) lançait une campagne contre la filiale locale du groupe Nestlé.

Elle était accusé de fabriquer du lait concentré sucré avec des bactéries coliformes et d'autres pathogènes «57 fois supérieur aux maxima autorisés».

L'ASCOSEN a, par la suite, lancé un appel au boycott des produits de Nestlé.

Après plusieurs analyses et contre-analyses du produit incriminé, le gouvernement sénégalais a lavé le groupe veveysan de tout soupçon.

Nettoyage des déchets

En 2001-2002, l'attribution du marché du nettoyage de Dakar à la société fribourgeoise Alcyon n'avait pas plu à ses détracteurs.

S'appuyant sur des hommes politiques de l'opposition, ils se sont acharnés contre elle, mettant en cause sa capacité à pouvoir remplir correctement sa mission et les conditions de son choix.

Celui-ci s'est fait, selon le gouvernement, à la suite d'un appel d'offre international. Malgré toutes ces critiques, les autorités ont maintenu leur option.

Alcyon tente depuis de remplir, tant bien que mal, sa mission. Dans ce cadre, elle a mis en place une station de radio «Envi-FM», chargée de sensibliser la population sur l'environnement.

swissinfo et les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse