Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les démocrates-chrétiens en quête d'un centre fort

"Nous voulons donner une image de paix et de dialogue", indique la ministre Doris Leuthard.

(Keystone)

A une semaine des élections, le Parti démocrate-chrétien (PDC) a lancé un appel en vue de créer un «centre fort» pour lutter contre la polarisation de la politique suisse.

En marge de son congrès, le parti de centre droit sponsorisait un concert gratuit en solidarité avec les chômeurs sur la Place fédérale de Berne.

Samedi, les démocrates-chrétiens ont adopté à l'unanimité un texte chargeant leur parti et leur groupe parlementaire d'entamer des négociations pour constituer une «union libérale et sociale» au Parlement. Et ce, dès les élections passées.

«Je ne suis pas prêt à assister à deux mois de plus de «personality-show», a déclaré le président du parti Christophe Darbellay. «Je veux que nous devenions la troisième force politique de ce pays», a-t-il lancé à plusieurs centaines de membres du PDC.

Le PDC donnera le ton ces quatre prochaines années car nous sommes le centre constructif, a-t-il promis. L'alliance libérale et sociale vise les «forces progressistes» du Parti radical (droite), les petits partis du centre, les Verts libéraux et les «survivants agrariens» de l'UDC (Union démocratique du centre / droite nationaliste).

Selon le président du PDC, le programme de cette union consistera à réduire les impôts familiaux, défiscaliser les allocations familiales, lutter contre la cherté des importations, prendre des mesures efficaces pour réduire les émissions de CO2 ou augmenter les moyens pour la sécurité intérieure.

De toute façon, «rien ne se fait sans le PDC à Berne», a relevé le chef du groupe parlementaire Urs Schwaller. Le parti n'est pas un acteur passif qui permet seulement de former des majorités, il construit des majorités en ralliant les autres à ses propres idées, a noté le sénateur fribourgeois.

Le parti «est de retour»

Il y a quatre ans, le parti était évoqué dans la presse comme «quantité négligeable», a rappelé la ministre Doris Leuthard. Notre engagement valait la peine, «aujourd'hui le PDC est de retour», a-t-elle relevé.

Lançant un appel à la mobilisation des électeurs, la ministre a dit comprendre que certains se détournent de la politique avec les agitations des dernières semaines. Mais elle a souligné que voter était un privilège. Quelques heures plus tôt, Doris Leuthard avait déjà condamné les débordements survenus lors de la manifestation de l'UDC une semaine plus tôt.

Accueillant le public de tous âges venu assister sur la Place fédérale à un concert de rock sponsorisé par son parti, la conseillère fédérale avait dit avoir «honte» des images d'émeutes. La violence, qu'elle vienne de droite ou de gauche, n'est pas tolérable, le PDC montre qu'une manifestation pacifique est possible.

Réjouissant, mais...

Le rassemblement était placé sous le signe de la solidarité avec les chômeurs. Les chiffres de l'emploi sont réjouissants, mais «chaque chômeur est un chômeur de trop et chaque jeune qui ne trouve pas de place d'apprentissage est un jeune en difficulté de trop», a déclaré la ministre de l'économie.

Ce discours n'a pas suffi à convaincre tout le monde de rester pour le concert. Juste après, les organisateurs ont annoncé que le rocker bernois Gölä, malade, serait remplacé par le chansonnier-rocker fribourgeois Gustav. Selon la police municipale bernoise, 3000 personnes parmi les 5000 présentes sont parties.

swissinfo et les agences

En bref

Selon le dernier baromètre électoral du 10 octobre conduit par l'institut gfs.bern, l'Union démocratique du centre (UDC / droite nationaliste) obtiendrait le plus de voix lors des élections du 21 octobre (+0,6% à 27,3%).

Le Parti socialiste suisse en récolterait 21,7% (-1,6%).

La Parti radical-démocratique suisse (PRD) atteindrait 15,5% (-1,8%), le PDC 15,4% (+1%) et les Verts 10,0% (+2,6%).

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.