Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les députés s'attaquent aux hooligans

Les fauteurs de trouble pourraient être bannis des terrains.

(Keystone)

Le Parlement suisse débat jeudi de nouvelles mesures de lutte contre le hooliganisme, un phénomène croissant dans le monde du sport.

Ces discussions ont comme point de mire l'Euro 2008, le championnat de football organisé par la Suisse et l'Autriche.

Les mesures proposées par le Conseil fédéral (gouvernement) comprennent une banque de donnée recensant les hooligans, des restrictions de voyage et des mesures de bannissement pour les fauteurs de trouble déjà repérés.

Le projet de loi prévoit également un renforcement de la détention préventive et plus de moyens pour que la police et la douane puissent confisquer du matériel de propagande incitant à la violence.

Le gouvernement estime en effet que des mesures similaires adoptées par d'autres pays ont démontré leur efficacité.

Augmentation des violences

S'il passe la rampe du Parlement, ce projet de loi devrait aussi permettre de renforcer la sécurité intérieure de la Suisse, toujours selon le Conseil fédéral.

Une chose est sûr. Ces dernières années, les violences sportives et celles liées aux milieux extrémistes ont augmenté en Suisse.

Résultat: les instances helvétiques du football et du hockey ont introduit de lourdes amendes et d'autres pénalités pour les clubs dont les supporters se sont mal comportés.

Des dispositifs biométriques sont également testés lors des matchs de hockey pour repérer les hooligans.

Clivage gauche droite

Le projet de loi doit d'abord passer devant la chambre du peuple. Selon Luzi Stamm, ni l'Union démocratique du centre (UDC - droite dure), ni le reste de la droite ne contestent les différentes mesures proposées par le gouvernement.

Et selon Luzi Stamm de préciser: «La modification de la loi devrait passer sans encombre la rampe du Parlement. Il y a en effet une forte pression pour que la législation suisse soit amendée pour l'Euro 2008.»

Pomme de discorde

La seule pomme de discorde, selon Luzi Stamm, tient à la durée d'application de la nouvelle loi. Les uns veulent la permanente, les autres préfèrent limiter sa validité. Et ce jusqu'à la fin 2008.

En outre, le parti socialiste et les Verts estiment que ce catalogue de mesures va trop loin. Ils critiquent notamment la création d'une base de donnée fichant les hooligans.

«Ces mesures ne visent qu'à satisfaire l'UEFA, organisatrice de l'Eurofoot 2008 », assène ainsi Daniel Vischer.

Une loi sans mesure

Sur le fond, le député écologiste estime que la loi est excessive et anticonstitutionnelle.

«Les autorités fédérales n'ont pas le droit d'interférer dans les affaires des cantons en matière de police. En outre, la législation actuelle est suffisante pour lutter contre les violences sportives », juge Daniel Vischer.

Le parlementaire de gauche fustige également le soutien apporté par les clubs de football à ce nouvel arsenal législatif aux mains de l'administration fédérale.

Collaboration entre policiers et supporters

Un point de vue critique que partage un certain nombre d'experts. David Zimmerman déclarait ainsi récemment à swissinfo qu'avec de telles mesures, le gouvernement avaient surréagi.

Selon ce psychologue, le Conseil fédéral devrait se concentrer sur la prévention. David Zimmermann préconise également une collaboration entre policiers et supporters pour empoigner le problème du hooliganisme.

Quoi qu'il en soit, le Conseil des Etats (Chambre haute du parlement) doit traiter ce dossier l'année prochaine.

Une inflation budgétaire

Le Parlement suisse a également son mot à dire concernant le financement controversé par le gouvernement suisse d'une enveloppe de 72 millions de francs suisses pour l'Euro 2008, la majeure partie allant aux coûts engendrés par la sécurité.

Et ce alors que le budget initial prévu par le Conseil fédéral était de 3,5 millions de francs seulement.

swissinfo, Urs Geiser
(traduction de l'anglais: Frédéric Burnand)

Faits

Le Parlement suisse délibère jeudi de mesures de lutte contre le hooliganisme proposé par le gouvernement.
Le projet de loi est combattu par la gauche et les Verts et soutenu par les partis de droite.
Un crédit de 72 millions de francs en faveur de l'Euro 2008 doit être également débattu par le Parlement l'année prochaine.

Fin de l'infobox

En bref

- La Suisse accueille avec l'Autriche l'Euro 2008.
- Le message du Conseil fédéral préconise l'établissement d'un fichier national des hooligans, une base de données complétées par des mesures de bannissement.
- Ces dernières années en Suisse, les matchs de football et de hockey ont été le théâtre de violences de plus en plus spectaculaires.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.