Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les grands rendez-vous de la Suisse selon Tillmann

Jean-Jacques Tillmann, la passion et le verbe

(swissinfo.ch)

Dès le 12 juin au Portugal, l’équipe nationale de football participe pour la 2e fois de son histoire à une phase finale d’un Championnat d’Europe.

Mais les Suisses ont déjà participé à sept Coupes du monde sur les dix-sept organisées depuis les années 1930. Souvenirs, souvenirs avec Jean-Jacques Tillmann.

Amoureux du ballon rond depuis sa plus tendre enfance, Jean-Jacques Tillmann continue de vouer une passion dévorante au football.

L’ancien journaliste de la Télévision Suisse Romande, aujourd’hui à la retraite, a accepté de fouiller dans sa mémoire pour évoquer, l’espace de quelques instants, la présence de la Suisse lors de huit grands rendez-vous qui ont marqué l’histoire du football helvétique

Grâce à sa faconde, son verbe fleuri et ses souvenirs personnels, les prouesses d’Eugen Wallaschek (1938) comme celles de Stéphane Chapuisat (1994 et 1996) ressurgissent du passé et reprennent vie.

1934 et 1938

Absente de la toute première Coupe du monde de l’histoire, en 1930 en Uruguay, l’équipe de Suisse va participer successivement aux deux phases finales de 1934 en Italie et de 1938 en France.

Pas d’images télévisées à ce moment-là, juste la voix de «Squibbs» (de son vrai nom Marcel Suès) sur les ondes de la radio pour vivre les exploits des joueurs de l’époque. Et parmi eux, le Suisse Eugen Wallaschek.

«Il a plus de 85 ans aujourd’hui et il faisait partie de l’équipe qui avait battu l’Allemagne (4-2) en 1938 au Parc des Princes à Paris», se souvient Jean-Jacques Tillmann.

«Je l’ai rencontré plusieurs fois et il m’a raconté comment, à cette époque, l’équipe de Suisse était à la fois très forte mentalement et techniquement. Il se demande parfois s’il n’a pas rêvé ces moments.»

1950 au Brésil

Après les années de guerre, le football reprend ses droits. La troisième Coupe du monde de l’histoire se dispute au Brésil, et la Suisse est du voyage.
«A travers les journaux, les nouvelles nous arrivaient trois à quatre jours après les faits, explique Jean-Jacques Tillmann. Ainsi, l’exploit des Suisses qui ont fait match nul contre le pays organisateur grâce à deux buts de Fatton est passé un peu inaperçu.»

1954 en Suisse

Pays organisateur cette fois, la Suisse sera éliminée au stade des quarts de finale par l’Autriche (7-5) au stade de la Pontaise. Mais le grand moment de cette Coupe du monde se déroulera le 4 juillet à Berne.

Ce jour-là, en finale, l’Allemagne bat la Hongrie (3-2) pourtant invaincue depuis quatre ans. Un succès inattendu qui réhabilite la RFA sur le plan international.

«C’était plus qu’une déception pour moi, c’était épouvantable car la Hongrie jouait un football magique. A la fin du match j’ai pleuré car c’était cruel», s’émeut encore Jean-Jacques Tillmann.

1962 et 1966

Ces deux expéditions suisses sont une catastrophe sur le plan sportif. En 1962 au Chili et en 1966 en Angleterre, les Suisses perdent tous leurs matches.

En 1962, l’équipe nationale perd contre le Chili lors du match d’ouverture, puis contre l’Allemagne où Norbert Eschmann se fracture le péroné.

«C’était après quinze minutes de jeu, se rappelle celui-ci. Et j’ai malheureusement dû laisser mes copains à dix contre l’Allemagne. Après ce match, nous avons pu préparer nos valises.»

Quatre ans plus tard, en Angleterre, c’est l’actuel entraîneur de l’équipe de Suisse, Köbi Kuhn alors joueur, qui défraie la chronique.

«C’était mon premier mondial en tant que commentateur, explique Jean-Jacques Tillmann. Avec deux autres joueurs, Köbi Kuhn a été privé du premier match contre l’Allemagne, qui a conditionné cette catastrophique campagne anglaise.»

1994 et 1996

Les deux derniers grands rendez-vous de l’équipe de Suisse au niveau international sont le Mondial de 1994 aux USA et les Championnats d’Europe en Angleterre en 1996.

Sous la direction de l’entraîneur Roy Hodgson, les Suisses disputent le match d’ouverture contre les USA (1-1) et réalisent une excellente Coupe du monde en se qualifiant même pour les huitièmes de finale.

Deux ans plus tard en Angleterre, pour sa première participation à un Eurofoot, les Suisses font à nouveau match nul (1-1) contre le pays organisateur en match d’ouverture. Mais ils perdent leurs deux autres rencontres et sont éliminés.

2004 au Portugal

Cet été au Portugal, les Suisses ont les moyens de briller. La très belle campagne qualificative et la présence dans le groupe de nombreux joueurs évoluant dans des championnats étrangers (France, Allemagne et Angleterre notamment) permettent en effet d’espérer de bons résultats.

«Et puis, conclut Jean-Jacques Tillmann, le calendrier est favorable aux Suisses qui jouent d’abord contre la Croatie, puis contre l’Angleterre avant d’affronter la France.»

swissinfo, Mathias Froidevaux

Faits

La Suisse a participé à sept Coupes du Monde: 1934, 1938, 1950, 1954, 1962, 1966, 1994.
Au Portugal, l’équipe de Suisse est présente pour la seconde phase finale d’un Championnat d’Europe.
Sa première épopée date de 1996 en Angleterre.

Fin de l'infobox

En bref

- Jean-Jacques Tillmann a réalisé toute sa carrière de journaliste sportif à la Télévision Suisse Romande où il est entré en 1963.

- Passionné de football dès son plus jeune âge, il a vécu 9 Coupes du monde durant ses 37 ans de télévision. Ainsi que 300 matches européens et 30 finales de la Coupe d’Angleterre.

- En 2001, il a fait paraître un ouvrage intitulé «Carnet de Balles».

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.