Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les loyers vont continuer à prendre l'ascenseur

Les propriétaires sont moins touchés que les locataires.

(swissinfo.ch)

Selon une étude publiée mardi, les loyers qui ont grimpé de 3,1% en 2006 devraient encore gagner 2,1% en 2007. Zurich et Genève sont les villes les plus chères.

L'augmentation générale, qui a atteint 20% en dix ans, va se poursuivre mais au ralenti et la tendance haussière approche de sa fin.

Selon l'étude Immo-Monitoring de la société de conseils Wüest & Partner, les propriétaires seront moins touchés que les locataires.

Les personnes possédant des appartements ne subiront qu'une hausse de 1,3% de leurs coûts et ceux possédant des maisons familiales de 0,9%.

Cette évolution s'explique par le fait que la construction d'appartements en propriété par rapport au parc immobilier dépasse celle des logements locatifs. En 2006, 17'000 nouveaux appartements en propriété ont été construits.

Zurich et Genève en tête

Les loyers vont grimper dans toutes les régions de Suisse cette année. Zurich est la ville la plus chère pour les locataires. Un loyer coûte en moyenne plus de 1500 francs. La Suisse romande n'est pas en reste: Genève est à peine moins onéreuse avec une moyenne légèrement en-dessous de 1500 francs.

Toujours selon l'étude, la hausse des prix devrait être moins prononcée que la moyenne dans les régions de Suisse alémanique où le niveau est déjà élevé.

Une accalmie est aussi attendue en Suisse romande où les loyers ont augmenté au-delà de la moyenne et où le potentiel de hausse est limité.

Cette évolution ne sera en revanche pas effective dans la région lémanique où les prix devraient augmenter davantage que la moyenne, en raison de la pénurie de nouveaux logements.

Bonne conjoncture

La reprise de l'économie helvétique et l'afflux croissant de main-d'œuvre étrangère ont contribué à accroître la demande de logements locatifs. L'an dernier, le taux de vacances était de 2,3%.

Il faut s'attendre s'attend à ce que les activités de construction dans le segment des locations reprennent.

La construction d'habitations est néanmoins à la baisse en Suisse. Seuls 40 milliards de francs seront investis cette année. Le sommet a été atteint et la courbe des demandes de permis est désormais à la baisse dans tous les segments.

Marché des bureaux en hausse

Les prix des surfaces commerciales connaissent une hausse moins marquée. Ces dernières années, les surfaces de bureaux et de vente ont renchéri de 10% et les surfaces industrielles de 8%.

Le marché des bureaux connaîtra une hausse de prix de 0,9% cette année. La demande en emplacements décentralisés augmente, révèle l'étude. La croissance de l'emploi assure un rééquilibrage des disparités dans ce secteur qui souffre toujours d'une offre démesurée comparée à la demande.

Bien que les prix élevés de l'immobilier en Suisse depuis dix ans régressent, il ne faut pas s'attendre à une chute abrupte du marché, selon l'étude. L'inflation des dernières années vient principalement du déséquilibre entre demande et offre et non pas de spéculations.

swissinfo et les agences

Différences régionales

Zurich est la ville la plus chère pour les locataires avec un loyer moyen de plus de 1500 francs. Genève est à peine moins onéreuse avec une moyenne légèrement en-dessous de 1500 francs.

La Suisse centrale se classe juste après avec une moyenne de 1400 francs. En Suisse romande, les locations tournent autour de 1000 francs et affichent les prix les plus bas. Berne, Bâle et la Suisse orientale sont dans le milieu du tableau, avec 1250 francs.

En Suisse romande (région lémanique non comprise), les loyers sont les moins onéreux avec une moyenne de 1000 francs.

Fin de l'infobox

La construction au zénith

La construction de logements s'est accrue de 9,1% par rapport à 2005 pour s'établir à 41'700 unités.

Fin décembre, il y avait en Suisse 57'200 logements en construction, soit 8% de plus que fin 2005.

Sur l'année, le nombre d'autorisation délivrées en Suisse en 2006 a reculé de 2%, avec des différences régionales. A Lausanne, la baisse est de 25% alors que dans l'agglomération bâloise le nombre d'autorisation était en hausse de 41%.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×