Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les meilleurs cavaliers d'Europe à St-Gall

Markus Fuchs, montant Tinka's Boy, le 16 avril dernier en Suède.

(Keystone)

De jeudi à lundi, le CSIO de Saint-Gall va permettre aux meilleurs cavaliers d'Europe d'évaluer leur forme à un mois des championnats d'Europe d'Arnhem (28 juin-1er juillet). Les meilleures équipes seront en effet présentes sur la pelouse du Gründenmoos et certains cavaliers chercheront à y gagner leur sélection pour les Européens néerlandais.

A l'exception de Markus Fuchs, vainqueur le week-end dernier à Rome avec sa jument «Cosima», les autres Suisses sont encore à la recherche de leur meilleure forme.

A Saint-Gall, deux des quatre membres de l'équipe de Suisse vice-championne olympique à Sydney seront absents pour le Prix des Nations.

Sans «Pozitano», victime d'une déchirure musculaire, Beat Mändli a préféré s'abstenir faute d'un remplaçant digne de ce nom. Lesley McNaught, qui monte seulement depuis quelques semaines «Chagall Orio» et «Crassus», estime, quant à elle, ne pas encore pouvoir aligner ces deux chevaux dans une épreuve aussi relevée. Les deux médaillés olympiques ne seront en lice que pour les épreuves individuelles.

Si l'on tient compte encore du forfait d'un «Calvaro» convalescent - Willi Melliger devrait monter «Anaconda» malgré une légère blessure à Rome -, les places seront chères au sein de l'équipe de Suisse.

Urs Fäh, Paul Freimüller et Dehlia Oeuvray seront les principaux candidats à une place au sein de l'équipe de Suisse pour le Prix des Nations que la formation de Martin Walther a remporté pour la dernière fois en 1996.

Cinquième des JO d'Atlanta et remplaçant à Sydney, Urs Fäh devrait être assuré de faire partie de cette équipe avec son prometteur «Gerry», en compagnie de Fuchs et Melliger.

La dernière place devrait se jouer entre Dehlia Oeuvray et Paul Freimüller. La Jurassienne de Chevenez avait réussi le meilleur total pour la Suisse lors du Prix des Nations de La Baule, début mai, avant de prendre la 7e place du Grand Prix du concours français avec son irlandais «Frisky».

Avec le Néerlandais Jeroen Dubbledam, champion olympique, la Française Alexandra Ledermann, championne d'Europe, le Brésilien Rodrigo Pessoa, champion du monde, l'Allemand Ludger Beerbaum, numéro 1 mondial, et Markus Fuchs, vainqueur de la Coupe du monde, le plateau de l'épreuve saint-galloise sera tout simplement somptueux. Seul le Belge Jos Lansink, dont le cheval est mort le week-end dernier, manquera à l'appel parmi le gratin mondial du saut d'obstacle.

swissinfo avec les agences


Liens

×