Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les monnaies: une image frappante de la Suisse

Une nouveauté numismatique: des sujets touristiques pour séduire les collectionneurs étrangers.

(swissmint)

C’est une nouveauté en Suisse: les monnaies commémoratives à sujets touristiques viennent de faire leur apparition.

Elles seront présentées ce week-end à Bâle, où se tiendra la plus grande foire de monnaies au monde, la «World Money Fair».

Lorsqu’on évoque une monnaie commémorative en Suisse, c’est au «vreneli d’or» que l’on pense. La version à vingt francs, frappée presque 60 millions de fois jusqu’en 1949, coûte aujourd’hui une centaine de francs et a perdu son lustre d’antan.

Ce qui est nouveau, en revanche, c’est le Cervin en cupronickel (cuivre et nickel) ou le château de Chillon en argent. «Il s’agit d’une première mondiale», confirme Kurt Rohrer, directeur de swissmint.

La plus grande foire au monde

C’est aussi la première fois que la Suisse frappe des pièces de collection clairement présentées comme des souvenirs pour les touristes.

Kurt Rohrer espère montrer «sa» première fin janvier à Bâle, lors de la Foire «World Money Fair» (WMF). swissmint y est l’un des vingt instituts de monnaies officielles venant chaque année présenter leurs nouveautés et leurs programmes.

La WMF a la réputation d’être la plus grande foire de ce genre au monde. Quelque 80% de ses 10’000 visiteurs viennent de l’étranger.

Recherche de partenaires stratégiques

swissmint est l’organe de la Monnaie officielle de la Confédération suisse. Il est chargé de la frappe annuelle de quelque 40 millions de pièces de monnaie courante, ainsi que de l’impression de quelque 200’000 monnaies spéciales ou commémoratives par année.

Entreprise à 100% propriété de la Confédération, swissmint est chapeautée par le Département fédéral des finances. Dotée d’un mandat de prestations, elle doit se gérer comme n’importe quelle entreprise privée.

D’où sa recherche de partenaires stratégiques. L’un d’entre eux est Suisse Tourisme, qui, de son côté, a également conclu de nombreux partenariats avec des secteurs touristiques précis.

«Nous avons déjà un partenariat ‘röstis’ avec l’agriculture ou encore un partenariat ‘fromage’ avec les producteurs», explique Eva Brechtbühl, responsable de la communication sur les produits et des partenariats auprès de Suisse Tourisme.

L’idée de ces partenariats est d’utiliser l’«esprit suisse» pour rendre la Suisse séduisante auprès de potentiels vacanciers.

Le public allemand visé

«Et nous allons maintenant passer un accord avec le Département fédéral des finances. Un partenaire aussi important ne peut pas faire de mal...», ajoute Eva Brechtbühl.

A l’étranger, tout ce qui est financier, même sous forme de pièce commémorative, est très vite associé à la Suisse.

L’idée d’attirer de nouveaux clients, les touristes, parmi les collectionneurs est donc née. La pièce leur servira de souvenir. A Zermatt: le Cervin pour dix francs. Sur le lac Léman: le château de Chillon pour vingt francs (valeur nominale).

«Les Allemands passent pour être les plus grands collectionneurs de monnaies», affirme Albert Beck, président de la foire WMF. De plus, ils sont nombreux à choisir la Suisse comme destination touristique.

Un seul tirage

Pour ne pas susciter une demande plus forte que l’offre disponible, la quantité d’exemplaires émis est publiée dès le lancement de la pièce.

«Les collectionneurs veulent savoir combien de pièces sont frappées, explique Kurt Rohrer. Et il n’y a pas de deuxième frappe, même si la série s’arrache comme des petits pains.»

Les thèmes 2005 sont déjà prêts. La Jungfrau évoquera la montage et le pont en bois de Lucerne rappellera les bâtiments connus.

«Si le Cervin et le château de Chillon se vendent bien, nous pourrons revoir le tirage prévu pour 2005 à la hausse», annonce Kurt Rohrer.

Quant au produit de la vente, il se compose en général d’un «bénéfice de frappe» par rapport à la valeur nominale, un gain qui est le plus souvent utilisé pour encourager des projets culturels, explique Albert Beck.

Selon la demande, le prix pourra aussi prendre l’ascenseur, ce qui provoque évidemment un bénéfice supplémentaire.

Envol depuis l’arrivée de l’euro

«Depuis l’introduction de l’euro, les monnaies suisses ont encore plus de succès à l’étranger, poursuit le directeur de la foire bâloise. Les anciennes pièces en marks allemands ou en francs français n’existent plus.»

Ile au milieu des pays de l’euro, la Suisse a ainsi attiré l’attention des collectionneurs. Néanmoins, c’est la crise de l’argent (le métal), dans les années 60, qui avait marqué un tournant déterminant.

«Cette crise avait provoqué un véritable boom chez les collectionneurs», se souvient Albert Beck.

«La valeur de la pièce de 1 franc en argent était alors montée, sur le marché de ce métal, jusqu’à huit francs. Elle a rapidement disparu de la circulation courante. C’est à cette époque que l’on est passé au cupronickel.»

Centenaire de la FIFA

La foire de Bâle sera encore l’occasion pour swissmint de présenter ses autres pièces de collection 2004, comme la pièce marquant le centenaire de la FIFA, qui a son siège en Suisse depuis 1932.

D’ailleurs, le président de la FIFA Joseph Blatter et le footballeur Franz Beckenbauer ouvriront officiellement la manifestation.

swissinfo, Alexander Künzle
(traduction: Ariane Gigon Bormann)

Faits

La Foire «World Money Fair» de Bâle se tient du 30 janvier au 1er février.
Le jour d’émission des pièces est le 30 janvier 2004.

Fin de l'infobox

En bref

- swissmint, l’organe de la Monnaie officielle de la Confédération, a frappé pour la première fois des pièces commémoratives à sujets touristiques.

- La pièce représentant le Cervin a une valeur nominale de 10 francs, tandis que le château de Chillon, sur une pièce d’argent, a une valeur nominale de vingt francs.

- Cet été suivra une nouvelle pièce un argent représentant les «Tre Castelli Bellinzona».

- La série des montagnes a été dessinée par l’artiste bernois Stephan Bundi et le château de Chillon par le Vaudois Jean-Benoît Lévy.

- Quant aux «Tre Castelli Bellinzona», pièce dessinée par Marco Prati, ils concluent une série de monnaies consacrées aux objets suisses du patrimoine mondial de l’Unesco.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×