Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les musulmans de Zurich pour l'Etat de droit

Les musulmans de Zurich ont ressenti le poids des clichés sur leurs épaules.

(Keystone)

Les organisations islamiques de Zurich veulent combattre les préjugés. Elles ont adopté un texte soulignant leur adhésion aux valeurs suisses.

C’est la première fois que les communautés islamiques franchissent un tel pas en Suisse. Leur but: améliorer l’intégration et l’image des musulmans.

Devant les médias, le président de l'Association des organisations islamiques de Zurich (VIOZ), Ismail Amin a rappelé lundi les résultats d'une étude de l'Université de Zurich, qui montre que les musulmans sont représentés négativement dans trois quarts des comptes rendus des médias suisses les concernant.

De plus, la VIOZ souligne que certains partis politiques abusent de plus en plus de la peur de l'islam dans leurs campagnes. Pour la première fois en Suisse, une organisation islamique veut lutter contre ces préjugés et ces fausses accusations en publiant une déclaration de principe, a indiqué M. Amin.

Exigences envers les Suisses

Le texte présenté lundi à l'hôtel de ville de Zurich est divisé en dix chapitres. Les quinze organisations membres de la VIOZ disent s'engager entre autres pour «la démocratie et l'Etat de droit», «la paix», «les droits de l'homme», «l'égalité entre hommes et femmes», «l'intégration», «le dialogue interreligieux» et contre «la violence».

On peut notamment y lire que la VIOZ «ne cherche pas à instaurer en Suisse un Etat islamique ou à placer le droit islamique au-dessus du droit helvétique». «L'Etat démocratique est le garant d'une vie commune dans la paix et l'harmonie également pour la minorité musulmane.»

Les organisations zurichoises disent s'engager activement pour une meilleure intégration des musulmans en Suisse. En contrepartie, elles attendent de la société suisse respect et tolérance. «Les musulmans doivent pouvoir conserver leur identité religieuse.»

Cette déclaration se base sur l'exemple de l'Allemagne, a indiqué M. Amin. Face à la montée en puissance des préjugés et aux actes terroristes, les organisations musulmanes allemandes ont réagi en publiant une telle déclaration. M. Amin espère que d'autres groupements musulmans suisses suivront l'exemple zurichois.

Pas d'alternative à l'intégration

Le président de la ville de Zurich Elmar Ledergerber a salué l'initiative de la VIOZ qui fête ses 10 ans d'existence. L'opinion publique dispose ainsi selon lui «d'une profession de foi univoque» en faveur des valeurs fondamentales du pays.

M. Ledergerber s'est dit persuadé que cette initiative sera honorée par les Suisses. Car la VIOZ indique ainsi clairement au public et à ses propres membres qu'il n'y a pas d'alternatives à l'intégration.

Le président du VIOZ espère également que la déclaration fera effet sur les membres de l'association. Il s'agit de rappeler aux adeptes de l'islam qu'ils sont soumis au droit suisse.

M. Amin s'attend à ce que la déclaration suscite «un débat animé» parmi les musulmans. Sur les quelque 310’000 qui vivent en Suisse, environ 66’500 sont domiciliés dans le canton de Zurich.

Protéger les musulmans des abus

La mosquée de Genève soutient entièrement la démarche zurichoise, a indiqué son porte-parole Hafid Ouardiri. Selon lui, cette déclaration «vaut pour toute la Suisse et elle sera relayée par toutes les associations musulmanes du pays».

Selon lui, elle ne fait que reprendre et synthétiser les appels au respect qu'elles ont régulièrement lancés jusqu'ici. «Nous sommes fatigués d'être les otages des ambitions politiques de certains partis politiques», a ajouté M. Ouardiri.

«Les autorités suisses doivent nous protéger de ces abus en les empêchant», demande-t-il en faisant référence aux campagnes de l'Union démocratique du centre (UDC / droite dure) qui jouent sur la peur de l'islam. «Nous ne sommes pas en Suisse pour y semer des troubles.» Au contraire, les musulmans veulent vivre dans la paix et le respect, indique-t-il.

swissinfo et les agences

Faits

La Suisse compte 311'000 musulmans, soit 4,3% de la population (recensement 2000).
66'500 vivent dans le canton de Zurich.
La plupart des musulmans de Suisse viennent de l’ancienne Yougoslavie et de Turquie.
Leur nombre a doublé entre 1990 et 2000, surtout en raison de la guerre en ex-Yougoslavie qui a provoqué une vague d’immigration.

Fin de l'infobox

En bref

- Les diverses organisations islamiques zurichoises se sont regroupées en 1995 dans la VIOZ (Vereinigung Islamischen Organisationen in Zürich).

- L’an dernier, l’organisation a réalisé l’un de ses principaux objectifs: l’ouverture d’un cimetière musulman.

- Autre objectif important, l’idée de construire une mosquée centrale pour tous les musulmans zurichois est en voie de se réaliser.

- En revanche, la reconnaissance officielle de l’islam semble encore loin. En 2003, les Zurichois ont refusé un projet dans ce sens.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.