Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les patates de la faim

L'importation sans droits de douane de 2690 tonnes de pommes de terre précoces d'Egypte, pays où ont eu lieu des émeutes de la faim, fait bondir des paysans suisses. Ils ont écrit à la ministre de l'économie Doris Leuthard pour protester.

Les producteurs de pommes de terre de plusieurs cantons alémaniques estiment qu'en important ces tubercules, la Suisse se rend co-responsable de la faim en Egypte. De plus, ces 2690 tonnes s'ajoutent au contingent de 6500 tonnes prévu dans le cadre des accords de l'OMC. Pour les auteurs de la lettre, cette importation n'est pas nécessaire et elle concurrence en outre la production suisse.

Le Secrétariat d'Etat à l'économie a autorisé cette importation dans le cadre de l'accord de libre-échange avec l'Egypte. En échange, la Suisse peut exporter dans ce pays du lait en poudre. Pour le porte-parole de l'Office fédéral de l'agriculture, les pommes de terre égyptiennes ne mettent pas en péril la production indigène. Il s'agit de variétés précoces qui arrivent sur le marché alors qu'il n'y a pas encore de patates suisses.

Cette affaire s'inscrit dans un contexte de poussée des prix des aliments, qui a provoqué des émeutes de la faim dans plusieurs pays, notamment en Afrique et en Asie. En Egypte, les prix ont augmenté en moyenne de 23,5% entre mars 2007 et mars 2008.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×