Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les pilotes de vol libre s'éclatent à Villeneuve

L'aile delta, une discipline aérienne qui requiert une grande adresse. (Denis Balibouse).

Au Red Bull Vertigo, du 18 au 27 août prochain, 150 pilotes de parapente et d'aile delta sont attendus pour les premiers championnats du monde de vol libre.

Le vol acrobatique mondial est né sur les bords du Lac Léman à la fin des années 90. Derrière l'organisateur Alain Zoller et le Parapente Club Lausanne, c'est toute une discipline sportive qui prend son envol.

«A l'époque, il suffisait d'être spectaculaire. Qu'une manœuvre ait été pensée ou non auparavant ne jouait aucun rôle.»

Quand il se souvient des premières compétitions de vol libre, à la fin des années 1990, le pilote de parapente Dominique Steffen mesure la progression qui le sépare de ses débuts.

Ce dernier participera dès le 18 août aux premiers championnats du monde de parapente et delta acrobatique avec son compatriote Mathias Roten. La manifestation, la première du genre, se déroulera dans le cadre du Vertigo de Villeneuve.

La Mecque du vol libre

Reconnu pour la première fois par la très sérieuse Fédération Aéronautique Internationale, le Vertigo s'est trouvé une respectabilité.

Toutes les catégories de l'aéronautisme fêteront les derniers-nés de la famille. Créé en 1997 par le pilote de test Alain Zoller, la manifestation est, depuis dix ans, la Mecque du vol libre acrobatique mondial.

Cent cinquante pilotes, dont trente deltistes, vont s'élancer de Sonchaux. La jolie prairie surplombe le lac Léman et fait face aux Alpes. Huit cents mètres plus bas, une plateforme de 4x8 mètres attend les plus habiles. Les autres plongent, matériel inclus, dans les eaux du lac.

Le nez en l'air

Les meilleures nations, la France, l'Allemagne, les Etats-Unis, l'Espagne, la Norvège et la Suisse se disputent les podiums. Au sol, des dizaines de milliers de spectateurs profitent du spectacle.

Le potentiel public des manifestations de vol libre est illimité. Les rives du lac sont autant de gradins improvisés. Il suffit de lever le nez en l'air et d'admirer.

Lors des deux week-ends, quand les voiles sont pliées et que le soleil s'est couché, les animations du Red Air Festival prennent le relais. «Funk, hip-hop, punk-rock, chanson française et drum&bass» vont animer la place de l'Ouchettaz. L'organisateur Mirko Martino a concocté un programme à la hauteur de l'événement: «Il fallait mettre une valeur ajoutée». Hormis la nourriture et les boissons, tout y sera gratuit.

Depuis 1997

C'est à Villeneuve, en 1997, qu'est né le Vertigo. L'événement comptait alors 10 ailes delta, 10 parapentes et faisait la part belle aux inventions. C'était alors l'une des premières manifestations du genre.

Alain Zoller se souvient des débuts. «J'ai demandé à des pilotes de test de venir s'éclater avec nous». Comme aucune règle de compétition n'existaient alors, les apprentis sorciers du Delta Parapente Club Lausanne ont commencé par définir des figures et les critères d'évaluation ad'hoc.

Car il fallait que la comparaison soit le plus équitable possible. Ces règles, largement adoptées aujourd'hui par la fédération mondiale, signèrent la fin de la chute «spectaculaire» évoquée plus haut par Dominique Steffen.

Les plans de vol y gagnèrent en «précision et en complexité». Le Vertigo devint alors rapidement le lieu de toutes les premières, et de l'incroyable développement du parapente accro.

Dans un premier temps, la FAI était inquiète. Car les évolutions de Villeneuve, pouvaient, en cas d'accidents, ternir l'image des compétitions volantes. La FAI porte d'ailleurs toujours la lourde responsabilité de toutes les disciplines sportives et du trafic aérien.

Olivier Burghelle, président du Comité International du Vol Libre, permettait alors un rapprochement entre les organisateurs du Vertigo et la fédération. Alain Zoller et son équipe intégrèrent le CIVL.

Les premiers Mondiaux

Ensuite, tout s'est enchaîné jusqu'aux Championnats du monde de cette fin de mois d'août.

Aujourd'hui Thierry Montigneaux, l'adjoint au secrétaire général de la FAI, plébiscite et reconnaît les qualités avant-gardistes de la manifestation: «La Suisse et l'équipe d'Alain Zoller ont été pionnières». Normal, dès lors, que les instances internationales leur emboîtent le pas.

Normal aussi que des stars de l'aéronautique et de l'aérospatiale comme Bertrand Piccard et Claude Nicollier acceptent de parrainer le Vertigo. Même les avions Pilatus du Team PC7 seront en démonstration, lors de la cérémonie d'ouverture du 18 août prochain.

swissinfo, Pierre-Antoine Preti/30 Degrés

Faits

1997: Naissance du Vertigo
2000: Alain Zoller devient président du comité d'organisation
2003: Une coupe du monde de vol acrobatique est créée
2005: Le règlement est approuvé par la FAI qui accorde le droit d'organiser des championnats du monde.
2006: Les premiers Championnats du monde de vol libre ont lieu à Red Bull Vertigo de Villeneuve.

Fin de l'infobox

En bref

- Les parapentistes Mathias Roten et Dominique Steffen, quatrième et septième mondiaux, représentent les meilleures chances de la Suisse en parapente synchronisé.

- Les deux frères espagnols Raul et Felix Rodriguez, très forts en chorégraphie et en synchonisme, trustent les victoires depuis l'an 2000.

- En deltaplane, l'homme à battre sera l'Allemand Guido Gehrmann, également double champion du monde de vol longue distance.

- Faute de pouvoir voler en nationalité mixte, la participation de la Suissesse Judith Zweifel est incertaine. Avec sa partenaire, Seiko Fukuoka, elle forme pourtant le meilleur duo féminin sur le plan mondial.

Fin de l'infobox

PROGRAMME:

16 - 18 août
Entraînement, qualifications et démonstrations
19-25 août
Manches Delta, parapente solo et synchro
Festival de musique
26 août
Finales
Festival de musique
27 août
Démonstration et remise des prix

Fin de l'infobox


Liens

×