Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les restructurations réussissent bien à La Poste

Les cars postaux: un des secteurs gagnants en 2003.

(www.post.ch)

Bénéfice historique pour La Poste en 2003: 366 millions de francs, soit 155 millions de plus qu'en 2002. Une hausse qui toutefois doit beaucoup à la dissolution de certaines provisions.

Les syndicats ne manquent pas de demander que le personnel profite aussi de ces bons résultats.

Si le bénéfice explose, le chiffre d'affaires, lui, reste pratiquement inchangé. De 6’874 milliards de francs en 2002, il passe à 6’888 milliards en 2003.

Le géant jaune juge son résultat «réjouissant», mais se garde bien de fanfaronner. En effet, la progression du bénéfice est due pour deux tiers à la liquidation de provisions qui n'étaient plus nécessaires à l'exploitation.

Ce phénomène s'explique par la réévaluation des effets de la modernisation du traitement des courriers sur les collaborateurs, la redéfinition des avantages accordés au personnel actif ou retraité, ainsi que par la restructuration du réseau postal.

Une prime pour le personnel



Le Syndicat de la communication se réjouit également de ce «bon» résultat. Il espère toutefois que le géant jaune reverra sa position dans les négociations en cours pour la future convention collective de travail. Des négociations que La Poste se refuse pour l'heure de commenter.

«La Poste ne peut plus continuer à dégrader les conditions de travail de ses employés et à démanteler le service public, car cette entreprise se porte bien», plaide Christian Levrat, président du Syndicat.

Selon La Poste, ce résultat positif prouve que les mesures prises pour améliorer la rentabilité commencent à porter leurs fruits. Fort de ce constat, le géant jaune a décidé de faire un geste en faveur de ses collaborateurs.

Ils recevront une prime unique, sous la forme soit d'une allocation maximale de 350 francs, soit de deux jours de congé supplémentaires.

Christian Levrat salue ce geste, mais relève néanmoins que les employés ont fait les frais des restructuration lancées tous azimuts.

Même son de cloche chez transfair: cette prime est plus que méritée compte tenu que la hausse du bénéfice résulte principalement de suppressions de postes, écrit le syndicat.

Le courrier en perte de vitesse



Dans le détail, c’est le secteur services financiers de La Poste qui a le plus contribué au bénéfice avec 243 millions de francs (contre 202 millions en 2002). Viennent ensuite les secteurs international avec 31 millions (contre 30) et transport de voyageurs avec 12 millions (contre 9).

A l’opposé, le secteur du courrier accuse une perte de 52 millions de francs, contre 3 millions en 2002. De plus, La Poste constate que la clientèle choisit de plus en plus souvent le courrier B au lieu du courrier A.

Le secteur logistique accuse toujours une perte. Mais il a réussi à la diminuer de près de deux tiers par rapport à 2002 pour la ramener à 32 millions.

PostColis a également réduit sa perte de 67 à 4 millions et ce secteur devrait atteindre l’équilibre en 2005.

Effectifs en baisse



Depuis plusieurs années, La Poste s'est lancée dans un vaste programme de restructuration.

En 2003, le géant jaune a diminué de ses effectifs de 1017 personnes. A la fin de l’année, il employait 40’938 collaborateurs et 1413 apprentis.

swissinfo et les agences

En bref

- La Poste en 2003:

- 366 millions de francs de bénéfice, contre 211 millions en 2002. La hausse de 155 millions est due pour 97 millions à la liquidation de provisions.

- 6’888 milliards de francs de chiffre d’affaires, contre 6'874 milliards en 2002, soit une quasi-stagnation.

- Les secteurs gagnants: services financiers, avec 243 millions de bénéfice (+41), international, avec 31 millions (+1) et trafic voyageurs, avec 12 millions (+3).

- Le secteur perdant: le courrier, avec 52 millions de pertes, soit 49 de plus qu’en 2002. Globalement, le volume des lettres a diminué de 1,3% et la clientèle choisit de plus en plus le courrier B au lieu du courrier A.

- La Poste poursuit sa restructuration. A fin 2003, elle employait 40’938 collaborateurs et 1413 apprentis, soit 1017 personnes de moins qu’une année auparavant.

- La Poste est par ailleurs engagée dans un processus de redimensionnement de son réseau. Au terme de celui-ci, le nombre de bureaux de poste en Suisse sera passé de 2400 à 2600.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse