Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les retombées positives d'un voyage présidentiel

Face à la presse, Pascal Couchepin et le Premier ministre indien Atal Bihari Vajpayee (centre).

(Keystone)

Le président de la Confédération, Pascal Couchepin, s’est félicité de son voyage de six jours en Inde.

La signature de deux accords bilatéraux sur la coopération scientifique et l’aide en cas de catastrophe devraient stimuler les relations économiques entre les deux pays.

Pascal Couchepin s’est dit satisfait, mardi à New Dehli, de sa visite de six jours en Inde. Le président de la Confédération pense avoir réussi à jeter les bases d’une coopération intéressante entre les deux pays.

«Cette visite nous a permis de réaliser en seulement trois mois une avancée qui aurait pu nécessiter trois ans», s’est-il réjouit. Preuve que dans la culture indienne, la présence des hauts responsables est primordiale dans les négociations.

Après avoir rencontré, la vieille, le président indien Abdul Kalam et le Premier ministre Atal Behari Vajpayee, le chef du Département fédéral de l’intérieur (DFI) a en effet signé deux accords bilatéraux qui devraient servir de catalyseur aux relations économiques entre les deux pays.

Coopération scientifique et aide en cas de catastrophe

Un accord-cadre dans le domaine scientifique doit tout d’abord permettre à Berne et à New Dehli de renforcer leur collaboration dans des projets de nanotechnologie, de biotechnologie et de la technologie de l’information.

Les deux pays misent notamment sur les échanges entre leurs hautes écoles. Le second document concerne l’amélioration de l’aide d’urgence en cas de catastrophe naturelle.

Selon Pascal Couchepin, les différentes étapes - Bangalore, Madras, Hyderabad et finalement New Dehli - ainsi que les discussions avec le président indien, le chef du gouvernement et les plusieurs ministres, ont permis de donner les «impulsions nécessaires à un rapide travail en commun».

Cet accord-cadre de coopération scientifique est une chance pour les chercheurs suisses, a indiqué Pascal Couchepin.

L'Inde possède «quelques-une des têtes les plus intelligentes», a-t-il souligné, relevant que des pays comme la France et l'Allemagne menaient déjà des dizaines de projets avec l'Inde dans le secteur de la recherche et que la Suisse se devait ne pas se laisser distancée.

Des futures rencontres évoquées

Mardi matin, lors d’une ultime rencontre entre la délégation suisse et le ministre indien de la Technique et de l’Economie, Murli Manohar Joshi, plusieurs futures réunions entre les deux parties ont été évoquées.

A l’image de deux workshops, un en Inde et un en Suisse, qui devraient permettre d’identifier clairement les thèmes et les projets que les nouveaux partenaires sont susceptibles de mener à bien.

Cerise sur le gâteau, la venue probable du président Abdul Kalam en Suisse. Une visite, déjà évoquée lors du sommet du G8, mais qui doit encore être officialisée.

Petite ombre au tableau

Seule ombre durant cette visite: l'agression sexuelle subie par une collaboratrice de l'ambassade de Suisse à New Delhi il y a deux semaines.

Pascal Couchepin, qui s'est dit «choqué», a évoqué cette affaire lors de son entretien avec le Premier ministre Atal Behari Vajpayee. Il s'est dit persuadé que les autorités indiennes mettront tout en oeuvre pour retrouver l'agresseur.

La collaboratrice de l'ambassade a été agressée alors qu'elle sortait d'un cinéma. La police a arrêté plusieurs personnes sans pouvoir interpeller l'agresseur jusqu'ici. Cette affaire a fait beaucoup de bruit dans la capitale indienne.

Le président de la Confédération avait entamé jeudi sa visite d'Etat en Inde. Outre New Delhi et Bangalore, la «Silicon Valley» indienne, il s'est rendu à Hyderabad, la grande rivale de Bangalore.

Le conseiller fédéral s'était déjà rendu en Inde en 2000. Il était alors en charge du Département de l'économie.

swissinfo avec les agences

En bref

- Le président de la Confédération, Pascal Couchepin, a achevé un voyage de six jours en Inde.

- Reçu avec les honneurs à New Dehli après des étapes à Bangalore, Madras et Hyderabad, le chef du Département fédéral de l’intérieur (DFI) s’est félicité de la teneur des différentes discussions menées.

- Deux accords bilatéraux entre les deux pays concernant la coopération scientifique et l’aide en cas de catastrophe ont notamment été signés.

- Ceux-ci devraient servir de catalyseur aux relations économiques entre la Suisse et l’Inde.

Fin de l'infobox

Faits

L’Inde en chiffres (Secrétariat d’Etat à l’économie):

Population: 1027 millions d’habitants.
Produit intérieur brut en 2000: 505 milliards de dollars.
Exportations: 44,3 milliards de dollars (0,7% vers la Suisse).
Importations: 49,7 milliards de dollars (0,9% de la Suisse).
Exportations suisses: machines (45%), produits chimiques (18,8%), médicaments (10,2%), instruments et appareils (9%), montres (4,3%), produits métalliques (3,6%).
Importation de produits suisses: textiles et vêtements (31,5%), produits chimiques (27%), bijoux et produits précieux (11,5%), produits agricoles (7,5%), machines (6,3%).

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.