Navigation

Les risques s'amenuisent dans l'immobilier (Moneypark)

L'indice des risques immobiliers (Reri) compilé par la plateforme de prestations financières Moneypark a reculé au quatrième trimestre 2020 de 0,3 point à 3,5 points, un plus bas depuis mi-2019. (archives). KEYSTONE/ALADIN KLIEBER sda-ats
Ce contenu a été publié le 22 janvier 2021 - 08:05
(Keystone-ATS)

Les risques dans le secteur immobilier ont reculé en fin d'année dernière, grâce à l'éclaircie constatée au niveau macroéconomique. La pandémie, les mesures de confinement et le télétravail ont renforcé l'attrait pour le logement en propriété.

L'indice des risques immobiliers (Reri) compilé par la plateforme de prestations financières Moneypark a reculé au quatrième trimestre 2020 de 0,3 point à 3,5 points, un plus bas depuis mi-2019. Ce repli intervient alors que ce baromètre avait atteint un pic à 4,1 points au deuxième partiel de l'année dernière, au plus fort de la première vague de Covid-19.

Après s'être situé en zone de "risque légèrement élevé", l'indice est désormais descendu en zone de "risque moyen".

Selon les spécialistes de Moneypark, le marché suisse du logement en propriété profite de taux d'intérêts toujours très faibles et d'un intérêt accru en raison de la pandémie. Alors que la demande a progressé, l'offre peine à suivre.

Les maisons en périphérie urbaine sont plébiscitées et leurs prix ont enregistré une nette hausse, selon l'étude de Moneypark. Quant aux appartements, leurs tarifs n'ont que modestement progressé.

Les spécialistes de Moneypark tablent sur une poursuite de la progression des prix pour les logements en propriété, notamment pour les maisons situées en banlieue. Dans des grandes agglomérations comme Zurich et Genève, le niveau élevé des prix devrait par contre stagner, voire légèrement reculer.

Une envolée des transactions immobilières n'est cependant pas attendue dans l'immédiat, en raison des incertitudes pour l'emploi et les garanties élevées pour obtenir un crédit hypothécaire. Mais un effet de rattrape pourrait intervenir à partir du milieu d'année avec l'éclaircissement des perspectives économiques et les volumes de transactions pourraient ainsi bondir.

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.