Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les salaires des pilotes de Swissair chutent, ceux des Américains grimpent

Les grandes compagnies américaines sont menacées notamment par la concurrence des compagnies régionales.

(Keystone Archive)

Swissair a des problèmes financiers. Dès juillet, ses pilotes vont donc devoir revoir leurs salaires à la baisse. D'autant qu'ils sont parmi les mieux payés d'Europe. Les compagnies américaines sont, elles aussi, confrontées à des restructurations. Pour autant, les salaires de leurs pilotes sont à la hausse.

Les pilotes américains gagnent 170 000 dollars par an. Une moyenne qui concerne les cinq plus grandes compagnies aériennes des Etats-Unis: United, American, Delta, US Airways et Continental.

Chacune de ces compagnies est liée par une convention collective négociée avec le syndicat d'entreprise des pilotes. Qui est, lui-même, affilié à l'Association des pilotes de ligne américains(APLA), une confédération qui représente les intérêts des pilotes aux Etats-Unis et au Canada.

Comme en Europe, mais depuis plus longtemps, le marché aérien nord-américain doit faire face à une concurrence accrue. Les grandes compagnies sont menacées, en particulier, par la guerre des prix que leur livrent les compagnies régionales.

Au Canada, par exemple, Air Canada affiche des pertes financières depuis l'an dernier, en partie à cause des rabais pratiqués par deux petites compagnies. Et, aux Etats-Unis, Delta a dû réagir en créant une filiale spécialisée dans les vols bon marché, qui est aujourd'hui talonnée par la compagnie régionale Southwest Airlines.

La guerre des prix fait donc rage. Pour autant, les grandes compagnies n'ont pas opté pour l'austérité. Au contraire. Les revenus de leurs pilotes grimpent. L'an passé, United a par exemple accordé des augmentations de salaires de plus de 24% à ses pilotes.

Du coup, Delta vient de conclure une convention collective avec ses pilotes, qui gagnent désormais plus de 188 000 dollars par an. Par ailleurs, cette nouvelle convention collective prévoit d'autres augmentations au cours des quatre prochaines années.

Et, pour ne pas être en reste, les pilotes de toutes les autres grandes compagnies demandent, eux aussi, des hausses de salaires.

Au bout du compte, ce sont les passagers qui font les frais de ces hausses. «Les compagnies aériennes américaines vont récupérer l'augmentation de leur masse salariale en relevant nettement les prix des billets en classe affaires», explique ainsi Samuel Buttrick, un analyste financier d'UBS New York, spécialisé dans le secteur aérien.

L'Association des pilotes de ligne américains confirme qu'un pilote, en fin de carrière et travaillant pour une grande compagnie, gagne quelque 250 000 dollars par an. Mais elle souligne aussi que les revenus fluctuent beaucoup en fonction des entreprises.

«Il faut savoir qu'un pilote employé par une compagnie régionale commence à 14 500 dollars. Ce qui, aux Etats-Unis, note John Major de l'ALPA, le rend bon pour l'aide sociale».


Marie-Christine Bonzom, Washington

×