Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les sports extrêmes dans le box des accusés

Le 13 mai 2000, un jeune Américain se tuait lors d'un saut à l'élastique depuis une télécabine, près d'Interlaken.

(Keystone)

Deux collaborateurs de la société de sports extrêmes «Adventure World» comparaissent jeudi devant la justice. Sept mois après la mort d´un Américain lors d´un saut à l´élastique. Ils sont accusés d´homicide par négligence. La corde était trop longue.

Après le décès de 21 personnes dans l'accident de canyoning du Saxetbach en juillet 1999, «Adventure World» subissait un nouveau coup du destin: le samedi 13 mai 2000, un jeune Américain s'élançait d'une télécabine et, bien que retenue par l'élastique, s'écrasait au sol.

La victime faisait partie d'un groupe de sept touristes - six Américains et une Coréenne - qui devaient s'élancer dans le vide d'une hauteur de 100 mètres. Mais la longueur de la corde était destinée à un saut d'une hauteur de 180 mètres, avait alors conclu le juge d'instruction.

Quelques jours après cet accident, «Adventure World» cessait toutes ses activités. Le 24 mai, elle déposait son bilan et en août l'office régional des poursuites et faillites de l'Oberland bernois publiait l'avis de faillite. Une fin brutale qui s'est traduite par 60 licenciements.

Jeudi, deux collaborateurs comparaissent pour homicide par négligence devant le Tribunal de district d'Interlaken-Oberhasli. Quatre membres de la famille de la jeune victime représentent la partie civile. Un parent devrait suivre les audiences conduites par le président du tribunal, Thomas Zbinden.

Par ailleurs, huit autres collaborateurs d'«Adventure World» devront, eux aussi, répondre d'homicide par négligence au début de l'année prochaine. Mais, cette fois, dans le cadre de l'accident de canyoning du Saxetbach.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×