Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les succès internationaux de la poste suisse

Swiss Post International mise sur le courrier transfrontalier.

(SP)

Dans un secteur fortement concurrentiel et en pleine mutation, Swiss Post International – le secteur international de la poste suisse – réussi à s’implanter en Europe et dans le monde.

En 4 ans, son chiffre d’affaire a augmenté de près de 30 % pour atteindre en 2003 les 900 millions de francs.

Depuis le lancement en 1999 de l’opération Colis 2000, la modernisation de la poste suisse suscite régulièrement une levée de bouclier de la gauche helvétique et la grogne de ses usagers.

Créé en 1996, Swiss Post International (SPI), lui, ne souffre guère de cet attachement atavique au «géant jaune ». Peu connue du grand public, cette unité d’affaires autonome de la Poste suisse connaît pourtant une croissance soutenue.

En 1999, son chiffre d’affaire est de 642 millions de francs. Quatre ans plus tard, il approche du milliard et génère un bénéfice d’environ 30 millions de francs, soit environ 10% des gains de la Poste.

Le courrier transfrontalier constitue le premier domaine d’activité de SPI. Il achemine, autrement dit, des lettres et des colis que les Suisses envoient dans le reste du monde.

«Ce secteur est libéralisé depuis 1998. Nous sommes donc habitués à la concurrence, un savoir-faire qui pourrait profiter à la Poste suisse, si le secteur domestique est également libéralisé », souligne Jean-Pierre Streich.

Des alliances stratégiques

«Notre objectif principal, poursuit le directeur de SPI, est de rester le numéro 1 du trafic postal international en Suisse et l’un des leaders de ce secteur dans le monde.»

Pour ce faire, SPI a noué des alliances stratégiques avec le géant hollandais du courrier rapide TNT et le Britannique General Parcel, spécialisé dans l’expédition de colis aux entreprises.

Fort de ce réseau international, SPI cherche également à se faire une place dans le secteur postal transfrontalier d’autres pays.

«Presque partout dans le monde, le marché domestique du courrier arrive à saturation. En Suisse, son volume a même diminué pour la première fois l’année dernière», précise Jean-Pierre Streich.

Les envois internationaux, eux, continuent d’augmenter. Mais comment s’imposer sur un tel marché dominé par des groupes mondiaux comme Deutsche Post World Net, propriétaire de la société DHL ?

«Nous avons opté pour un marché de niche en misant sur la qualité de nos prestations. Nous ciblons en priorité des entreprises comme les banques ou les assurances», répond le patron de SPI.

Une marque payante

Pour ce faire, l’entreprise suisse privilégie le système des franchises. Cette option permet à des entreprises étrangères d’utiliser la marque «swiss post».

«Nous évitons ainsi de nous lancer dans une politique hasardeuse d’achat d’entreprises et nos partenaires jouissent d’une grande liberté de manœuvre», explique Jean-Pierre Streich. Avant d’ajouter : «Mais nous sommes intraitables sur la qualité des prestations.»

Résultat: SPI est présent dans toute l’Europe, aux Etats-Unis, en Malaisie, à Singapour et à Hong Kong.

swissinfo, Frédéric Burnand à Genève

En bref

- Créée en 1996, Swiss Post International est une unité autonome de la Poste suisse.

- Chiffre d’affaire 2003: 900 millions de francs. Nombre de collaborateurs en Suisse et dans ses filiales à l’étranger: 774 personnes.

- Les prestations de SPI comprennent, en Suisse, l’importation et l’exportations de lettres et de colis, l’envoi de journaux et de magazine à l’étranger.

- Dans le monde, SPI vise en premier lieu la clientèle commerciale qui envoie un volume important de lettres et de publipostages.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.