Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

De la nourriture jusqu'aux loyers, les consommateurs paient plus de 60% de plus en Suisse comparé à la moyenne de l'Union européenne (image symbolique).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

Les consommateurs de Suisse continuent de payer les prix alimentaires les plus élevés d'Europe. Les hôtels et restaurants ne sont nulle part ailleurs plus chers. Dans l'ensemble, les prix demeurent supérieurs de 61% en Suisse comparé au niveau européen.

Les trois pays les plus chers d'Europe sont tous hors de l'Union européenne (UE). L'Islande et la Norvège complètent le podium derrière la Suisse. Les biens de consommation et les services y étaient en 2016 en moyenne respectivement 47% et 40% plus chers que dans l'UE, indique vendredi l'Office européen des statistiques, Eurostat.

Les différences de prix entre les pays sont parfois importantes. L'achat d'un panier représentatif de marchandises au Danemark, pays le plus cher de l'UE, coûte presque trois fois plus qu'en Bulgarie et en Roumanie. Les consommateurs déboursent environ la moitié de la moyenne européenne dans les deux pays européens les moins chers.

Les prix des denrées alimentaires en Suisse étaient l'an dernier 73% plus élevés que la moyenne européenne. Seule la Norvège était à un niveau plus ou moins similaire (+63%). Parmi les pays limitrophes, l'Allemagne détient les prix des denrées alimentaires les plus avantageux (+6%).

Dans le secteur de l'habillement, les vêtements étaient 43% plus coûteux en Suisse comparé à la moyenne européenne. Seuls les Islandais payaient plus chers pour se vêtir (+63%).

Les insulaires devaient aussi débourser davantage pour consommer de l'alcool et du tabac, tout comme les Norvégiens. Dans ce segment de produits, la Suisse se classait au sixième rang (+28%).

La Suisse aussi chère pour les touristes

Les prix de l'électronique grand public étaient à peine inférieurs en Suisse comparé à la moyenne européenne (-3%). La Suisse pouvait aussi faire jeu égal dans le domaine des véhicules personnels (+3%). La situation était tout autre dans la restauration et l'hôtellerie, où la Suisse retrouvait un sommet de cherté, avec des prix 67% plus élevés que la moyenne européenne.

L'Autriche (+3%) et l'Italie (+4%) étaient proches de la moyenne de l'UE dans ce secteur. Les Balkans constituaient les destinations les plus avantageuses: les touristes ont dépensé moins de la moitié de la moyenne européenne en Bulgarie (-56%), en Macédoine (-59%) et en Albanie (-60%).

ATS