Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les Suisses se sentent relativement en sécurité chez eux

Chez eux, les Suisses se sentent relativement en sécurité.

(swissinfo.ch)

Bien que de plus en plus pessimistes quant à la situation mondiale, les Suisses estiment que leur pays n'est pas plus menacé qu'il y a deux ans.

La dernière analyse Univox montre aussi que la moitié des Suisses n'excluent pas une attaque terroriste chez eux. Où par ailleurs l'armée n'a plus eu une aussi bonne cote depuis des années.

Les Suisses n'ont jamais été aussi pessimistes qu'aujourd'hui face à la situation internationale. Ils sont 57% à craindre une aggravation pour les cinq prochaines années. Ils n'étaient que 44% en 2004.

Le dernier pic (54%) remonte à 1993, année de récession économique. Les optimistes à tout crin ne sont plus aujourd'hui que 3% (contre 16% en 1993).

Mais si le monde leur paraît menacé, les Suisses se sentent encore relativement en sécurité chez eux. «Ils ont constaté qu'il ne se passait rien ici, explique Martin Abele, auteur de cette étude de l'institut gfs.zürich. Ils ne se sentent pas directement concernés» par les attentats omniprésents dans le monde.

Environ 50% pensent néanmoins que leur pays pourrait être touché un jour, par une attaque terroriste ou une prise d'otages. Et s'il le faut, ils sont 77% à estimer que l'armée doit s'en mêler.

Armée: la cote d'amour

L'armée qui par ailleurs voit sa cote de popularité au plus haut chez les sondés. Aujourd'hui, seuls 35% d'entre eux pensent qu'on dépense trop pour elle. Ils étaient encore 50% en 2004. Depuis le début des enquêtes en 1989, les Suisses n'ont même jamais été aussi peu nombreux à critiquer les coûts de l'armée.

«Ils ont peut-être été favorablement impressionnés par l'engagement des soldats dans les régions touchées par les intempéries d'août 2005», analyse Martin Abele. A cela s'ajoute que l'armée a vu son budget diminuer comme peau de chagrin au cours des dernières années.

Trois quarts environ des sondés jugent l'armée carrément indispensable. Ils plébiscitent son engagement lors de catastrophes naturelles, que ce soit en Suisse (99%) ou à l'étranger (79%), mais aussi pour le contrôle des frontières lors d'afflux importants de réfugiés, la surveillance de conférences internationales ou les interventions lors de manifestations.

Des craintes quand même

Les Suisses ont tout de même des craintes pour leur pays. Ils appréhendent surtout une pénurie de ressources énergétiques et de matières premières: 69% pensent qu'un tel scénario est vraisemblable d'ici 2011, soit 41% de plus qu'il y a deux ans.

La surpopulation étrangère fait également davantage peur aux Suisses aujourd'hui qu'en 2004. La proportion des sondés qui disent craindre cette surpopulation est passée de 66% à 77%.

La neutralité n'est plus un tabou

Quant à la sacro-sainte neutralité suisse, elle l'est de moins en moins: 53% des sondés pourraient accepter de l'abandonner sous certaines conditions. Ils étaient 46% en 2004.

Dans ce domaine toutefois, seule la position des Alémaniques a changé. Les Romands ne sont toujours que 46% à envisager un changement, précise Martin Abele.

Le sondage montre encore des Suisses clairement opposés à un droit illimité à manifester. Neuf personnes sur dix sont ainsi d'avis qu'il faut interdire ou réprimer une manifestation si celle-ci émane de groupements connus pour être violents ou si elle met en danger la sécurité publique.

swissinfo et les agences

En bref

- Les études Univox portent l'évolution de la société suisse. Elles se basent sur des sondages menés sur un échantillon représentatif de la population.

- Elles sont réalisées par l'institut zurichois de recherche gfs, en coopération avec environ 20 instituts universitaires.

- De 1986 à 1999, les études Univox étaient effectuées chaque année. Depuis l'an 2000, elles ont lieu tous les deux ans.

Fin de l'infobox

Faits

Le dernier sondage Univox a été effectué en février 2006. Plus de 700 personnes ont été interrogées, dont 75% en Suisse alémanique et 25% en Suisse romande.

Fin de l'infobox


Liens

×