Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les Suisses voyagent à nouveau très peu

Les ainés sont les Suisses qui partent le plus en voyage.

(imagepoint)

Faute de temps et d’argent, les Suisses ne partent plus en vacances. En 2004, seuls deux tiers de la population ont quitté leur domicile pour plus de quatre nuits.

Les résultats du sondage réalisé l'Institut des services publics et du tourisme de l'Université de Saint-Gall montrent également que les aînés ont la «bougeotte».

Pour Thomas Bieger et Christian Laesser, responsables de l'Institut des services publics et du tourisme de l'Université de Saint-Gall, le marché du voyage a atteint ses limites de saturation en Suisse.

Selon leur sondage réalisé auprès de 1500 ménages et publié mercredi dans un quotidien alémanique, la NZZ, le pourcentage de Suisses à être parti au moins une fois en vacances par an pour un séjour d'au moins quatre nuitées a fondu de 80% en 1992 à 68% en 2004. Il faut remonter à 1972, en pleine récession, pour trouver un taux aussi faible

Manque de temps....et d’argent

En tête des raisons invoquées pour justifier cette sédentarité figurent les contraintes professionnelles et le manque de temps (27%), devant l'argent (17%).

Sans surprise, ce sont les ménages avec enfants qui voyagent le moins, ainsi que les cadres d'âge moyen, notamment les indépendants et les employés des petites et
moyennes entreprises.

La pression économique et professionnelle, combinée aux obligations familiales, est particulièrement forte dans cette tranche d'âge, soulignent Thomas Bieger et Christian Laesser.

A l'inverse, les plus de 65 ans ont la bougeotte. Ils voyagent en moyenne trois fois par an, une tendance qui va croissante.

Du repos avant tout

Les courts voyages ou les très longs séjours, tels les congés sabbatiques, ont toujours plus la cote. Les vacances balnéaires et les séjours classiques d'une à deux semaines sont en revanche en perte de vitesse. L'important, c'est de partir, peu importe où.

Les Suisses recherchent avant tout le repos, mais aussi des vacances sportives et actives. Les séjours culturels et exotiques sont en revanche moins prisés qu'auparavant.

Plus des trois quarts des Suisses ne dépassent pas les frontières du pays ou partent dans les pays voisins. Pas étonnant, donc, que la voiture reste le moyen de transport le plus utilisé pour se rendre en vacances (60%).

La part de l'avion reste stable à 18%. Les compagnies à bas prix n'ont pas accru la demande, mais ont amorcé la mode des voyages en ville.

swissinfo et les agences

Faits

Le pourcentage de Suisses à être parti au moins une fois en vacances par an pour un séjour d'au moins quatre nuitées a fondu de 80% en 1992 à 68% en 2004.
Les plus de 65 ans ont la bougeotte. Ils voyagent en moyenne trois fois par an, une tendance qui va croissante.

Fin de l'infobox

En bref

- Selon les chiffres publiés mercredi par l’Office fédéral de la statistique, les touristes étrangers qui ont boudé un temps la Suisse y reviennent en force.

- En janvier et février 2005, le nombre de nuitées en Suisse des touristes étrangers a augmenté de 5,6%, alors que celui des touristes suisses a baissé de -1,3%.

- Pour la première fois, les touristes provenant d'Europe de l'est ont visité la Suisse en grand nombre.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.