Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les Suisses voyagent moins et moins loin

Les Suisses hésitent plus à voyager en avion pour des raison économiques et sécuritaires.

(Keystone)

En 2003, les Suisses ont voyagé moins, moins loin et moins cher qu'en 1998, date du précédent relevé de l'Office fédéral de la statistique.

Toujours selon la même enquête, ils ont déboursé davantage pour leurs vacances que pour leurs voyages professionnels. Mais, dans l'ensemble, ils ont dépensé moins d'argent à l'étranger.

Le nombre de voyages privés ou professionnels avec nuitées à l'extérieur se monte à 21,8 millions, soit une moyenne de trois par personne, a indiqué lundi à Neuchâtel l'Office fédéral de la statistique (OFS).

En outre, la population suisse a accompli 102 millions de voyages sans nuitée, soit 14 par personne en moyenne.

Le pourcentage de personnes ayant effectué au moins un voyage avec nuitées est resté stable (83%) entre 1998 et 2003, précise l'OFS. Le nombre moyen de voyages a diminué cependant de 3,5 à 3 voyages par personne et par année. Les voyages professionnels étalés sur plusieurs jours affichent notamment un recul de 44%.

Mesures d'économie

Cette évolution résulte des mesures d'économie introduites dans les entreprises, note l'OFS. Les périples privés comportant de une à trois nuitées hors du domicile ont également diminué, mais dans une moindre mesure (14%). Les voyages privés de quatre nuitées au moins accusent une baisse de seulement 1%.

Les Suisses ont en outre voyagé moins loin entre 1998 et 2003. Quelque 74% des voyages de courte durée ont eu lieu à l'intérieur des frontières en 2003, contre 68% en 1998. En ce qui concerne les voyages de longue durée, le déplacement avait pour destination un pays voisin de la Suisse dans 88% des cas, contre 86% en 1998.

La France ne représente, plus comme en 1998, la destination préférée pour les voyages privés de courte durée. Choisie dans 35% des cas, l'Allemagne, se situe désormais en tête de ce classement. Avec un taux de 24%, l'Italie reste la première destination pour les voyages privés de longue durée.

L'avion moins attractif

La préférence pour les voyages moins lointains tient à deux raisons principales. Selon l'OFS, une part croissante des 3300 ménages interrogés hésite à entreprendre de longs voyages, pour des raisons d'économie domestique.

En outre, la menace terroriste ressentie depuis les attentats du 11 septembre 2001, ainsi que la débâcle de Swissair font hésiter à prendre l'avion.

Ainsi donc, la population suisse a consacré moins d'argent au voyage. Pour les déplacements privés, les dépenses ont passé de 125 à 117 francs par personne et par nuitée entre 1998 et 2003, soit une baisse de 6,4%.

La baisse est encore plus marquée pour les voyages professionnels, en recul de 451 à 363 francs par nuitée (19,5%).

Autres formes d'hébergement

Les voyages privés en voiture ont augmenté de 5% durant la période sous revue, note encore l'OFS.

Les Suisses se mettent aussi à rechercher des formes d'hébergement plus avantageuses que l'hôtel, comme en témoigne une augmentation de 2% des nuitées dans les établissements de parahôtellerie.

swissinfo et les agences

Faits

Le nombre total de voyages avec nuitées a atteint 21,8 millions en 2003.
Les voyages sans nuitée a atteint 102 millions.
En 2003 comme en 1998, 83% des Suisses ont effectué au moins un voyage avec nuitées mais le nombre moyen de voyages a diminué de 3,5 à 3 par personne et par an.
Les voyages professionnels de plusieurs jours ont reculé de 44%.
Depuis 1998, la somme consacrée au voyage privé a diminué de 6,4% et de 19,5% pour le voyage professionnel.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.