Les Suissesses en demi-finale de curling

Luzia Ebnöther, skip de l'équipe suisse (à droite) embrasse sa co-équipière Tanya Frei. Keystone

Première équipe féminine à représenter la Suisse lors de JO, Berne AAM a les moyens de ses ambitions. Les chances de médaille sont réelles.

Ce contenu a été publié le 18 février 2002 - 22:44

Le beau parcours de la skip Luzia Ebnöther et de ses coéquipières se poursuit à Salt Lake City. Les Suissesses ont assuré leur présence dans le dernier carré de la compétition en battant 7 à 6 le Canada, champion olympique à Nagano.

Victorieuses en début de tournoi contre le Danemark, la Russie, la Norvège et le Japon, les Suissesses avaient été stoppées net dans leur élan par la Grande-Bretagne et la Suède.

Après une journée de repos, Luzia Ebnöther, Laurence Bidaud, Tanya Frei-Zurcher, Mirjam Ott et Nadia Röthlisberger-Raspe ont donc parfaitement su gérer la pression qui commençait à peser sur leurs épaules.

Battre les Canadiennes, un exploit!

Médaillées de bronze lors des derniers Mondiaux en Finlande, les dames de Berne AAM ont en effet réussi l'exploit de s'imposer contre le Canada (7-6), jouant sans doute leur meilleure rencontre depuis le début du tournoi.

Menant 7-3 à l'attaque du 9e et dernier end de la partie, les Suissesses ont tremblé jusque dans les derniers instants du match avant de pouvoir fêter ce succès.

Bien sûr, les Canadiennes, déjà assurées de terminer en tête des qualifications, n'ont sans doute pas fait preuve de leur concentration habituelle. La dernière pierre de la partie, très importante mais totalement ratée par la très expérimentée skip de l'équipe nord-américaine, en est la preuve vivante.

Il n'en demeure pas moins que cette victoire, acquise au détriment des grandes favorites dans la course au titre olympique, laisse désormais véritablement place aux espoirs de médaille.

Prochaines adversaires, les Américaines

Dans la soirée, les Suissesses ont encore battu l'Allemagne, sur le score sans appel de 10 à 4. Du coup, leurs adversaire en demi-finales seront les Américaines, qui ont réussi l'exploit de se hisser à ce niveau en battant la Norvège.

La formation helvétique évite ainsi de tomber une seconde fois contre l'ogre canadien, qui pour sa part attendra encore avant de connaître son adversaire. Un barrage doit en effet départager la Suède, la Grande-Bretagne et l'Allemagne, toutes ex aequo à la quatrième place.

Mathias Froidevaux avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article