Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les Tsiganes sont trop à l'étroit

Quelque 2500 Suisses vivront en nomades au cours des dix prochaines années.

(Keystone Archive)

Les gens du voyage ont besoin de davantage d'espaces d'accueil en Suisse. Trente nouveaux emplacements fixes et trente nouveaux emplacements de transit doivent être créés d'ici à 2010 environ, estime la fondation «Assurer l'avenir des gens du voyage suisses». Le coût des aménagements est estimé à 34 millions de francs.

Le nombre des emplacements existants - onze aires de stationnement et 48 terrains de transit - est insuffisant pour couvrir les besoins des quelque 2500 Suisses qui vivront en nomades au cours des dix prochaines années, conclut une expertise établie par un bureau de planification st-gallois et présentée vendredi à Berne.

La qualité des terrains existants doit être améliorée. Une bonne partie d'entre eux se trouvent dans un «état à peine imaginable», indiquent les experts après inventaire. De plus, leur situation juridique doit être clairement réglée.

L'assainissement de ces emplacements et la création des nouvelles aires devraient revenir environ à 34 millions de francs, soit quelque 3,4 millions par année. Les frais d'exploitation des terrains peuvent généralement être entièrement couverts par les loyers perçus, précise le rapport d'expertise.

Les besoins des gens du voyage pourront être réalisés sur la base du droit de développement territorial en vigueur actuellement. Seuls les arrêts spontanés - les arrêts sur des terrains privés avec accord des propriétaires - nécessitent l'adaptation de certaines lois cantonales de planification et de construction.

La fondation «Assurer l'avenir des gens du voyage suisses» a été créée en 1997 par la Confédération pour assurer et améliorer les conditions de vie de ces personnes. Elle rassemble des représentants de la Confédération, des cantons, des communes et des gens du voyage.

La fondation dispose d'un capital d'un million de francs et d'un crédit fédéral de 750 000 francs pour les cinq premières années de son existence. Un montant égal devrait être accordé pour la prochaine période (2002-2006).

swissinfo avec les agences

×