Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les votants préfèrent Internet au SMS

(Keystone)

Les citoyens semblent préférer voter par Internet que par SMS. C'est ce qu'indiquent les premiers essais pilote menés dimanche pour des votations fédérales.

Les habitants de trois communes zurichoises pouvaient pour la première fois voter via Internet pour sur leur téléphone portable.

Pas moins de 24% des votants ont utilisé la voie électronique: 1154 par Internet et 243 par SMS. Le record a été atteint dans la commune rurale de Bertschikon: 43%, soit 27% via Internet et 16% par portable.

Aucun problème n'a été noté, a indiqué le ministre zurichois Markus Notter. «Ces chiffres montrent qu'il s'agit d'un bon instrument pour une commune rurale aux habitations dispersées, et pas seulement pour les villes», a-t-il ajouté.

Lors de la votation communale à Bülach fin octobre, 37,2% des votants avaient utilisé le nouveau système. Là aussi, les citoyens ont préféré Internet (25,6%) au téléphone portable (11,6%).

Internet à Neuchâtel

Les citoyens neuchâtelois pouvaient également voter électroniquement dimanche, mais seulement via Internet. Ce troisième test dans le canton s'est révélé de nouveau concluant.

Quelque 1345 citoyens ont exprimé leur opinion par voie électronique, soit 2,5% du total des votes exprimés, a indiqué la Chancellerie d'Etat. Quelque 55,1% des 2442 internautes autorisés à voter, après inscription auprès du guichet électronique de l'administration, ont fait usage de leur droit.

La Confédération termine ainsi sa série d'essais pilote lancée en 2003, d'abord à Genève, puis à Neuchâtel et à Zurich. L'administration fédérale rendra ultérieurement un rapport sur ces tests.

Rapport en 2006

Suivant les conclusions de ce rapport, qui devrait être présenté au Parlement l'an prochain, le gouvernement se prononcera sur l'opportunité d'ancrer dans la loi fédérale sur les droits politiques une disposition autorisant le vote électronique.

D'ici là, les cantons peuvent s'ils le souhaitent poursuivre des tests aux niveaux communal et cantonal, à condition qu'aucun scrutin fédéral ne soit prévu à la même date. Selon la chancelière de la Confédération Annemarie Huber-Hotz, Berne pourrait en outre autoriser sous certaines conditions l'introduction du vote électronique dans les cantons qui le demanderaient, pour des objets cantonaux ou communaux.

Des recherches ultérieures doivent montrer si l'introduction du vote électronique modifierait le comportement des citoyens. Une consolidation de la participation aux votations serait déjà un progrès, estime Mme Huber-Hotz.

Les Suisses plutôt pour

Dans un sondage publié mi-octobre, 57% des Suisses interrogés étaient plutôt ou très favorables au vote par SMS ou par Internet. En revanche, 23% se disaient plutôt hostiles à un tel projet, et 17% trouvaient même l'idée très négative. Quelque 3% des sondés étaient sans opinion.

swissinfo et les agences

Faits

24% des votants ont voté par voie électronique dimanche dans les trois communes zurichoises où les tests ont été menés.
Internet est largement préféré au téléphone portable: 1154 utilisations contre 243.
La Confédération termine ainsi une série d'essais débutés en 2003.
Un rapport sur le vote électronique sera remis au Parlement l'an prochain.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.