Des perspectives suisses en 10 langues

Libye: les forces du CNT progressent à l’est de Syrte

(Keystone-ATS) Les forces du conseil intérimaire désormais au pouvoir en Libye ont progressé lundi sur le front Est de Syrte. Ils sont parvenus à dix kilomètres du centre de l’une des dernières villes tenues par les partisans de Mouammar Kadhafi.

Des dizaines de 4×4 munis de canons anti-aériens avançaient lundi vers la ville natale du “guide de la révolution”. De l’autre côté, à l’ouest, deux chars aux mains du Conseil national de transition (CNT), positionnés à deux kilomètres du centre, bombardaient les forces loyalistes.

“Il y a une forte résistance dans les faubourgs de Syrte et il y a des tireurs embusqués pro-Kadhafi mais si Dieu le veut, nous entrerons ce soir dans Syrte”, a déclaré un combattant du CNT.

Contre-attaque de Kadhafi

Dans le sud-ouest de la Libye, des partisans de Kadhafi ont attaqué la ville de Ghadamès, ce qui souligne la fragilité des positions tenues par le CNT. La vieille ville de Ghadamès, constituée d’un labyrinthe de murs de pisé, est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La prise de Syrte, bastion de Kadhafi entre Tripoli et Benghazi, l’un des derniers avec Bani Walid, serait une grande victoire pour le CNT. Le conseil cherche à asseoir sa crédibilité en tant que gouvernement capable d’unir l’ensemble des tribus et régions libyennes.

De nombreux habitants continuent de fuir Syrte à bord de voitures chargées d’effets personnels, contrôlés par les forces du CNT qui vérifient que des partisans de Kadhafi ne se sont pas glissés parmi eux. Selon l’ONU, 24’000 habitants ont également quitté Bani Walid, soit un quart de la population de la ville.

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision