Liu Xiang confirme sa retraite sportive

La star chinoise du 110 m haies Liu Xiang a confirmé sa retraite sportive à l'âge de 31 ans.

"Aujourd'hui (réd: mardi) s'interrompt ma vie d'athlète professionnel et commence formellement ma retraite", a écrit sur son compte de microblogs le champion olympique de 2004, victime de blessures à répétition depuis plusieurs années.

"C'est une décision douloureuse, que je prends vraiment à contrecoeur, mais je n'ai pas d'autre choix", a-t-il ajouté. En quelques heures le microblog de Liu Xiang a été reposté une douzaine de millions de fois, tant l'homme est resté populaire dans le pays.

Son entraîneur, Sun Haiping, avait dès vendredi préparé l'opinion publique, en annonçant que Liu se préparait à se retirer de la compétition.

Véritable idole en Chine, l'athlète aura eu une carrière marquée par des victoires ayant transporté ses millions de fans, suivies par des désillusions fracassantes liées à ses blessures. En 2004 à Athènes, Liu Xiang avait remporté l'or au 110 m haies, entrant dans la légende dans un pays peu habitué à briller sur les pistes d'athlétisme.

Deux ans plus tard, le natif de Shanghai avait décroché un record du monde au meeting de Lausanne, avec un temps (12''88) qui a depuis été battu. Mais Liu Xiang, devenu l'enfant chéri des sponsors, avait dû renoncer en séries aux JO 2008 devant son public à Pékin, victime d'une blessure à un tendon d'Achille qu'il tentait de soigner depuis plusieurs mois. Cette impensable élimination avait plongé dans la stupeur toute la Chine et est restée comme l'un des épisodes sportifs les plus dramatiques de ces Jeux olympiques.

Cependant, quatre ans plus tard, un psychodrame similaire s'était reproduit aux JO de Londres, avec la sortie prématurée de Liu, qui était pourtant l'une des vedettes annoncées de ces Jeux. L'athlète était lourdement tombé dès la première haie d'une course de séries, ralliant la ligne d'arrivée à cloche-pied. Il avait ensuite été opéré du tendon d'Achille droit dans la capitale britannique.

Il n'est depuis jamais revenu au haut niveau et avait exclu de participer aux Jeux de Rio de Janeiro en 2016.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article