Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Livraison d'armes suisses vers le Soudan

Au Darfour, dans l'ouest du Soudan, un million d'habitants ont fui la guerre civile.

(Keystone)

En guerre civile depuis 1983, le Soudan a reçu pour 5,3 millions de francs d'armes légères en provenance de Suisse, en 2002.

Ce chiffre, publié dans le rapport annuel de l'Institut des Hautes études internationales (HEI), laissent les autorités suisses perplexes.

Présenté cette semaine devant les Nations unies, le rapport de l’institut genevois a été cofinancé par la Suisse.

Il parle clairement de livraisons d’«armes militaires» et non de carabines sportives ou de fusils de chasse. En revanche, il ne révèle pas précisément qui étaient les destinataires de ces livraisons.

En 2002, seules les exportations iraniennes vers le Soudan ont dépassé celles de la Suisse, avec 6,6 millions de francs, selon le rapport.

Source soudanaise

A Berne, le Secrétariat d’Etat à l’économie (seco) est surpris par ces chiffres. Dans sa statistique officielle 2002, les exportations d'armes vers le Soudan ne dépassent pas 4100 francs, alors que l'étude parle de plus de cinq millions.

«Soit les données de l’étude sont fausses, soit il s'agit d'exportations qui n'ont pas reçu d'autorisation», estime Othmar Wyss, responsable des sanctions et du contrôle des exportations au seco.

Interrogée par la Radio suisse romande sur cette énorme différence, Anna Khakee, l'une des responsables de l'étude des HEI, n'a pas exclu une erreur dans les chiffres fournis par les autorités soudanaises. Elle a évoqué en particulier une méprise des douanes de ce pays. (Ecouter l'audio ci-dessus)

Le drame du Darfour

La guerre civile opposant le gouvernement soudanais et les rebelles sudistes de la SPLA a débuté en 1983. Jusqu’ici, elle a fait près de deux millions de morts.

En octobre, les deux parties en conflit ont signé un cessez-le-feu. Un accord global de paix sur le partage des richesses est attendu pour août prochain, mais rien n'est acquis.

Au Darfour, dans l'ouest du pays, un conflit a éclaté en 2003 entre des rebelles et les autorités de Khartoum. Les combats ont fait plus de 10’000 morts.

Ils ont mené à la pire crise humanitaire en cours dans le monde, selon l'ONU. Un million de personnes ont été déplacées et plus de 100’000 se sont réfugiées au Tchad voisin.

Aide humanitaire suisse

Ce constat a été partagé par la ministre suisse des Affaires étrangères lors de sa visite de cinq jours au Soudan, qui s'est terminée lundi. Micheline Calmy-Rey s'est dite «choquée» par la situation humanitaire au Darfour.

Début juin à Genève, lors d'une réunion sur le Darfour, Micheline Calmy-Rey avait promis 10 millions de francs pour soutenir des programmes d'aide humanitaire dans la région.

La Direction suisse du développement et de la coopération (DDC) est d'ailleurs présente sur le terrain depuis l'automne 2003.

swissinfo et les agences

En bref

- Le rapport de l’Institut des HEI détaille, sur 335 pages, «les livraisons connues d'armes légères vers des Etats dans lesquels des violations manifestes des droits de l'homme ont été constatées».

- Il constate ainsi qu’entre 2000 et 2002, la Suisse a exporté des armes vers le Soudan, mais aussi l'Indonésie, le Pakistan et la Yougoslavie.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.