Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Court roman, à la fois drôle, sombre et violent, "La vraie vie" (L'Iconoclaste) s'attache au portrait d'une adolescente surdouée, coincée entre un père chasseur de gros gibier et misogyne, une mère craintive et soumise, et un jeune frère mutique qu'elle aimerait ramener à la vie.

L'Iconoclaste

(sda-ats)

Le prix du roman Fnac, un des prix littéraires les plus convoités de la rentrée en France, a été attribué mercredi à la romancière belge Adeline Dieudonné pour son premier roman, "La vraie vie". Son livre est aussi en lice pour les prestigieux Renaudot et le Goncourt.

Le prix sera remis à la romancière âgée de 36 ans par Daniel Pennac vendredi, à l'occasion du Salon Fnac Livres à Paris prévu jusqu'à dimanche avec une centaine d'auteurs. Court roman, à la fois drôle, sombre et violent, "La vraie vie" (L'Iconoclaste) s'attache au portrait d'une adolescente surdouée, coincée entre un père chasseur de gros gibier et misogyne, une mère craintive et soumise, et un jeune frère mutique qu'elle aimerait ramener à la vie.

Le jury, composé comme chaque année de 400 libraires et 400 adhérents Fnac, a choisi cet ouvrage parmi quatre titres écrits par des primo-romancières: "La vérité sort de la bouche du cheval" (Gallimard) de Meryem Alaoui, "Le malheur du bas" (Albin Michel) d'Inès Bayard et "Là où les chiens aboient par la queue" (Liana Levi) d'Estelle-Sarah Bulle qui vient de recevoir le prix Stanislas du premier roman au Livre sur la Place de Nancy.

L'an dernier, le prix du roman Fnac avait récompensé Véronique Olmi pour "Bakhita" (Albin Michel).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS