Madame fait la lessive, Monsieur bricole

Même si les hommes, principalement les pères, commencent à rattraper un peu leur retard, le travail domestique et familial reste un domaine essentiellement dévolu aux femmes en Suisse. En dix ans, la répartition des tâches entre hommes et femmes est par ailleurs restée fondamentalement identique.

Ce contenu a été publié le 18 août 2009 - 14:27

Le temps investi par les femmes dans les tâches domestiques et familiales est passé de 31,4 heures par semaine en 1997 à 30 heures en 2007, a indiqué l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un rapport publié mardi. Les hommes y ont pour leur part consacré 18,1 heures en 2007, contre 15,7 heures dix ans plus tôt.

Le recul du nombre d'heures de travail domestique des femmes peut être expliqué par le fait que les femmes seules ou en couple sans enfants sont plus nombreuses qu'en 1997. Or celles-ci passent moins de temps à s'occuper du ménage que les mères, ce qui fait baisser la moyenne.

Du côté des femmes avec enfants, on constate même une légère hausse du temps attribué au travail domestique et familial. Et cela bien que la part des mères qui travaillent ait augmenté ces dix dernières années.

Chez les hommes, la hausse du nombre d'heures consacrées aux tâches domestiques s'explique par un effet d'âge. La part des hommes à la retraite est de plus en plus importante. Et ces derniers ont plus de temps à disposition pour ces activités.

Mais on constate surtout une augmentation remarquable du temps réservé au travail domestique chez les pères de famille. Les hommes ayant de jeunes enfants y passent en moyenne sept heures de plus qu'en 1997, soit 31,5 heures par semaine.

La répartition des tâches entre les hommes et les femmes est fondamentalement restée la même entre 1997 et 2007, indique le rapport. Les femmes s'occupent toujours principalement de la cuisine, du nettoyage, de la lessive et des enfants. Les hommes de travaux de bricolage et administratifs.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article