Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Marthe Villalonga met son talent au service des «Soins intensifs»

Sur scène, Mathe Villalonga joue la femme d'un comateux relié à une machine. (SP)

Le 29 mai, l'actrice monte sur la scène du Grand Casino de Genève où elle joue les épouses trompées dans la pièce de Françoise Dorin. Le public rira; c'est promis, juré!

Les épouses abandonnées, Marthe Villalonga les a souvent incarnées. Ce fut le cas, par exemple, dans «Ma saison préférée», le film d'André Téchiné qui a permis à l'actrice de se «libérer de certaines violences intérieures», comme elle dit.

Le cinéaste français lui a appris à gérer ses émotions. «Il y a chez lui, raconte-t-elle, une véritable étude des caractères qui a élargi, par la suite, mon éventail d'interprétation. Moi qui ai longtemps campé les mères abusives, je suis aujourd'hui capable d'incarner la douceur. C'est ce que je fais dans «Le divin enfant», le prochain téléfilm de Stéphane Clavier où je joue la maman de Lambert Wilson.»

En attendant la sortie de ce feuilleton, le public pourra voir, le 29 mai, Marthe Villalonga sur les planches du Grand Casino de Genève où elle interprète «Soins intensifs», une pièce de Françoise Dorin, mise en scène par Michel Roux.

Armée de sa bonne humeur et de son accent pied noir, elle jouera, là encore, les femmes délaissées. Le public rira; c'est promis, juré!

Elle parle beaucoup Marthe Villalonga. Pas elle, mais son personnage. Sur scène, elle est la femme d'un accidenté de la route, un comateux relié à une machine. Dès qu'elle voit son mari dans sa chambre d'hôpital, elle s'écrie: «Débranchez-le».

Vieux couple, vieille haine. Condamnée au silence depuis vingt ans, l'épouse va se venger en déballant devant un médecin tout ce qu'elle a sur le cœur.

Ghania Adamo

×