Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Martina Hingis n'ira pas en finale à Berlin.

La déception se lit sur le visage de Martina Hingis

(Keystone Archive)

Martina Hingis devra encore patienter avant de remporter son 4e tournoi de l'année. La Saint-Galloise a en effet été éliminée en demi-finale du tournoi de Berlin par Amélie Mauresmo, tête de série no 4. La Française s'est imposée 3-6 6-0 6-4, après un peu plus d'une heure et demie de jeu.

Il s'agissait du 3e succès d'Amélie Mauresmo face à Martina Hingis, en neuf confrontations. En finale, la Française affrontera l'Américaine Jennifer Capriati, tête de série no 3, vainqueur sur abandon (blessure au pied) de la Belge Justine Henin, 6-2 4-6 2-1.


Martina Hingis avait pourtant entamé la rencontre de la meilleure des manières, en enlevant le 1er set 6-3 grâce à un break réussi au 4e jeu. La réaction d'Amélie Mauresmo ne se faisait toutefois pas attendre. Plus relâchée, la Française se détachait rapidement dans le 2e set, qu'elle remportait 6-0. Martina concédait là sa 2e «roue de vélo» en moins d'un mois, après le 6-0 essuyé au 1er set de la finale de Charleston, face à Jennifer Capriati.


Martina avait pourtant bénéficié d'une balle de break dans le 1er jeu de ce 2e set. «Je ne comprends pas pourquoi j'ai perdu mon emprise sur la rencontre. Je contrôlais la partie jusqu'au début du 2e set. A 0-3 contre soi, la soif de gagner une manche n'est plus la même. Je sentais pourtant que je pourrais revenir plus tard», expliquait la Suissesse.

La 3e manche était complètement décousue. Martina Hingis faisait le break d'entrée, mais Amélie Mauresmo alignait quatre jeux consécutifs. Martina connut alors un petit sursaut d'orgueil, qui lui permit de revenir à 4-3. La no un mondiale concéda cependant sa mise en jeu dans la foulée et, malgré un nouveau break réalisé par Martina, Amélie Mauresmo pouvait finalement conclure la partie à sa première balle de match, sur son service.


«Jamais Amélie n'a joué aussi bien face à moi. Elle est très bien rentrée dans le court avec son revers. Je n'ai pas assez cherché son coup droit, et j'ai commis trop d'erreurs directes», analysait la Suissesse: Martina poursuivra sa préparation pour Roland-Garros la semaine prochaine à Rome, toujours avec le soutien de son sparring-partner australien, David Taylor.

swissinfo et les agences


Liens

×