Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Menace sur les poissons du lac de Thoune

70% des poissons du lac de Thoune présentent des diformités.

(Keystone Archive)

La Fédération bernoise de la pêche s’inquiète des munitions qui reposent au fond du lac de Thoune et pourraient menacer la santé des poissons.

Lors de son assemblée générale, elle s'est penchée samedi sur une méthode pour geler les munitions.

Trois entreprises allemandes sont venues présenter un projet commun prévoyant de surgeler les projectiles et de les repêcher sous la forme de blocs de glace.

Ainsi remontés sans grand danger, ces blocs seraient ensuite transférés dans des containers de sécurité réfrigérés avant d'être éliminés.

La glace a une pression comparable à celle du béton, a expliqué Claus Mayer de la société Nordseetaucher GmbH. Elle prend sur la surface des objets, ne laisse pas passer de liquide et stabilise les objets menaçant de se briser.

Entre 1947 et 1963, l'armée suisse s'est débarrassée d'environ 3000 tonnes de munitions dans le lac de Thoune. Elle y a déposé notamment des cartouches, des grenades, des détonateurs et des bombes aériennes.

Malformation chez les féras

La Fédération cantonale bernoise de la pêche (FCBP) a réagi lorsque des malformations ont été découvertes sur des féras du lac de Thoune. Les causes de ce mystère n'ont pas été établies avec certitude pour l'instant.

Des chercheurs pensent néanmoins que l'explosif TNT pourrait libérer dans l'eau des substances pouvant avoir une incidence sur le métabolisme des poissons.

Le canton de Berne a ordonné une grande enquête qui inclura l'examen des eaux usées du chantiers des Nouvelles lignes ferroviaires alpines (NLFA) au Lötschberg.

Une expertise du Département fédéral de la défense avait conclu en 1995 que les parties métalliques des munitions mettraient des décennies, voire des siècles pour rouiller et que leur contenu ne se disperse donc dans l'eau qu'en très faibles quantités.

Voilà qui n'a toujours pas convaincu les pêcheurs bernois.

swissinfo et les agences

En bref

- Depuis 2000, des poissons du lac de Thoune présentent des malformations.

- C'est le cas de 70% des féras aujourd'hui.

- Entre 1947 et 1963, l'armée suisse a immergé 3000 tonnes de munitiions dans le lace, sur une surface de 4 km2.

- Les pêcheurs et les spécialistes des eaux estiment que l'eau risque d'être contaminée et pourrait présenter un danger pour la santé humaine.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×