Michel Ritter à la tête de la culture suisse à Paris

Interdisciplinarité et flexibilité : deux notions chères au nouveau directeur du CCSP. ProHelvetia

Ce Fribourgeois est actuellement directeur du centre FRI-ART de Fribourg. Il va désormais piloter le Centre culturel suisse de Paris.

Ce contenu a été publié le 14 février 2002 - 18:22

Michel Ritter doit prendre ses nouvelles fonctions en août prochain. Pro Helvetia a annoncé jeudi à Zurich sa nomination à la tête du Centre culturel suisse de Paris (CCSP).

Choisi parmi 91 candidats, le Fribourgeois succède au journaliste Daniel Jeannet, qui avait lui-même remplacé, il y a onze ans, le metteur en scène Werner Düggelin.

Un carnet d'adresses bien fourni

Né à Fribourg en 1949, Michel Ritter dirige depuis 1990 le Centre d'Art contemporain de Fribourg (FRI-ART). De 1983 à 1998, il a en outre collaboré à l'organisation du Belluard Bollwerk International (BBI), le festival pluridisciplinaire de Fribourg.

Le parcours artistique de Michel Ritter a séduit Pro Helvetia. «Sous sa direction, FRI-ART est devenu l'un des lieux d'exposition les plus intéressant de l'art contemporain», souligne l'institution.

L'interdisciplinarité de Michel Ritter a joué par ailleurs un rôle déterminant dans la nomination du comité directeur de Pro Helvetia, a expliqué sa présidente Yvette Jaggi.

Le Fribourgeois a en outre l'avantage de posséder un carnet d'adresses bien fourni. Ses activités de commissaire d'exposition lui ont en effet permis de tisser un réseau serré de relations, en particulier avec les acteurs culturels français.

Une vitrine culturelle

Devant la presse, l'heureux élu a déclaré que l'interdisciplinarité et la flexibilité constitueront le fil rouge de sa direction du CCSP. Il entend également faire du centre une «vitrine» pour les festivals organisés en Suisse.

Situé dans le quartier du Marais, le CCSP existe depuis 1985. Son budget annuel de 1,8 million de francs est financé par la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia.

Neuf collaborateurs s'occupent de ce centre qui dispose de salles d'exposition, d'une salle de spectacles ainsi que d'une bibliothèque richement pourvue. «Le CCSP fait office de vitrine de la culture suisse dans la capitale française», rappelle Pro Helvetia.

Pro Helvetia dispose également d'antennes à Milan, en Europe de l'Est, en Afrique du Sud et au Caire. Son centre parisien constitue cependant le «vaisseau amiral» de la flotte, selon Yvette Jaggi.

Olivier Pauchard

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article