Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Michel Tabachnik lavé de tout soupçon

Michel Tabachnik risquait cinq ans de prison ferme.

(Keystone Archive)

Le chef d'orchestre franco-suisse Michel Tabachnik a été relaxé lundi par le tribunal correctionnel de Grenoble. Il était poursuivi pour «participation à association de malfaiteurs», dans le cadre des tueries-suicides de l'Ordre du Temple Solaire (OTS), entre 1994 et 1997.

Une peine de cinq ans d'emprisonnement ferme avait été requise contre le chef d'orchestre franco-suisse, âgé de 58 ans, à l'issue de neuf jours de débats en avril dernier. Il était le seul prévenu dans ce procès.

«Michel Tabachnik s'est expliqué devant ses juges, il leur a fait confiance et il a eu raison. Cela met fin à un long calvaire pour mon client», a déclaré lundi, après l'énoncé du jugement, l'avocat du prévenu, Me François Szpiner.

Les massacres d'adeptes de l'OTS avaient fait 74 morts de 1994 à 1997 au Canada, en Suisse et en France. Lors des deux premiers en octobre 1994, 48 personnes avaient péri à Salvan (VS) et Cheiry (FR). Le procès de Grenoble portait essentiellement sur l'affaire du Vercors (16 personnes mortes en décembre 1995).

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.