Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Mieux coordonner la promotion de la paix

Michael Ambühl s'est exprimé jeudi soir devant le Conseil de sécurité de l'ONU.

(Keystone)

La Suisse soutient la proposition du secrétaire général des Nations unies Kofi Annan en vue d’améliorer la coordination de la promotion de la paix.

Devant le Conseil de sécurité de l'ONU, le secrétaire d'Etat suisse Michael Ambühl a notamment suggéré de renforcer les partenariats avec les ONG et le secteur privé.

«L'amélioration de cette collaboration doit s'effectuer tant au quartier général des Nations unies que sur le terrain», a déclaré Michael Ambühl, jeudi soir, dans son discours devant le Conseil de sécurité de l’ONU réuni à New York pour débattre du thème de la consolidation de la paix.

Une telle coordination est indispensable, selon le secrétaire d’Etat suisse, pour promouvoir et construire la paix à long terme. Il s'agit également de mieux prendre en considération les organisations nationales et locales ainsi que la société civile. Selon lui, elles ont été trop souvent négligées.

Avec les ONG

Il faut aussi augmenter et diversifier les partenariats avec les organisations non gouvernementales (ONG) et le secteur privé, estime le diplomate. La Suisse est d'ailleurs particulièrement attentive aux droits de l'homme, a-t-il rappelé. Un dialogue dans ce domaine sert aussi la promotion de la paix.

Dans le cadre des réformes de l'ONU, la Suisse soutient la création d'un Conseil des droits de l'homme et l'idée d'une Commission de consolidation de la paix.

La Suisse a réussi à se forger une image de partenaire crédible et dénué d'arrière-pensées au sein des Nations unies, ce qui lui permet de faire avancer ces objectifs, a ajouté Michael Ambühl devant la presse.

Relation avec les Etats-Unis

Lors des trois jours qu'il a passés à New York, le secrétaire d'Etat a en outre multiplié les contacts avec des représentants de l'ONU et d'autres Etats, afin de leur exposer les orientations de la politique étrangère de la Suisse.

Si l'Union européenne demeure l'un de ses principaux partenaires, la Confédération doit aussi soigner ses relations avec des pays comme les Etats-Unis, la Chine ou l'Inde, selon lui. Lors de sa réunion du 18 mai, le gouvernement helvétique a évoqué la conclusion d'un accord de libre-échange avec Washington.

A cet égard, Michael Ambühl se rendra aux Etats-Unis en juin pour des discussions avec des représentants américains. Le Secrétariat d'Etat à l'économie (seco) examinera pour sa part la faisabilité et l'opportunité d'un tel accord.

swissinfo et les agences

Faits

En 2001, la Suisse a créé un pool pour la promotion civile de la paix, composé d'environ 500 experts volontaires.
Elle a prévu un budget de 220 millions de francs sur quatre ans dès 2004 pour la promotion de la paix.
Parmi les succès enregistrés par la Suisse en la matière, on peut mentionner l'accord de paix conclu à Bürgenstock, dans le canton d'Obwald, entre le gouvernement soudannais et le mouvement de libération du Soudan.

Fin de l'infobox

En bref

- Près de la moitié des situations de cessez-le-feu dans le monde débouchent sur une reprise des violences.

- Fort de ce constat, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté une déclaration jeudi soir à l'issue d'un débat public sur le thème de la consolidation de la paix.

- Il a aussi pris note avec intérêt de la proposition du secrétaire général Kofi Annan de créer une Commission permanente de consolidation de la paix dans le cadre de la réforme de l'ONU.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.