Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Mieux protéger la diversité culturelle

L'UNESCO a oeuvré pour la sauvegarde du site d'Abu Simbel en Egypte.

(Keystone Archive)

La Suisse soutiendra le projet de convention pour la défense de la diversité culturelle et la liberté d'expression lors de la 33e conférence de l'UNESCO.

Selon l'ambassadeur helvétique auprès de l'Unesco, Ernst Iten, l'organisation doit aussi poursuivre son travail de simplification des procédures pour améliorer son efficacité.

Cette session biannuelle se tient du 3 au 21 octobre au siège de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), à Paris. La conférence s'intéressera tout particulièrement à la diversité culturelle, au dopage dans le sport et à la bioéthique.

Pour la Suisse, le plus important serait l'adoption d'un premier projet de Convention sur la protection de la diversité des contenus culturels et des expressions artistiques.

«Nous sommes un pays multiculturel et la diversité culturelle fait partie intégrante de notre identité, souligne Ernst Iten. Le principe est même inscrit dans la Constitution helvétique et le gouvernement a le devoir de veiller à son respect et à son application.»

Système d'alerte au tsunami

La Suisse soutiendra également d'autres projets à l'ordre du jour: le système global d'alerte aux tsunamis, le programme «éducation pour tous» et la Déclaration relative à des normes universelles en matière de bioéthique.

Cette 33e conférence générale de l'UNESCO coïncide cette année avec le 60e anniversaire de l'organisation internationale, née au sortir de la Seconde guerre mondiale, en 1945.

Membre de l'UNESCO depuis 1949, la Suisse est à l'origine du système des Ecoles associées (1952).

Elle a aussi joué un rôle essentiel pour la protection de la ville de Sanaa au Yémen. Sans parler du travail fourni par le Bureau de l'éducation de Genève depuis 1969 et des récents programmes d'éducation à travers la radio et l'internet.

Priorité à l'éducation

Ce que le public retient avant tout de l'UNESCO, c'est son travail dans le domaine de la protection du patrimoine culturel et naturel. On songe par exemple à la sauvegarde in extremis du site d'Abu Simbel en Egypte.

«Le secteur de l'éducation était fondamental pour l'UNESCO, à ses débuts. Par la suite, il a été laissé un peu de côté, observe Ernst Iten. Mais, ces dernières années, l'éducation a repris de l'importance et est aujourd'hui devenue la priorité pour l'organisation.»

Selon Ernst Iten, il est néanmoins indispensable que l'UNESCO se focalise sur certains projets et ne se disperse pas. Parfois, selon lui, l'organisation a tendance à se lancer dans des programmes pour lesquels elle n'a pas les ressources humaines et financières nécessaires.

«Les valeurs essentielles de l'UNESCO demeurent, conclut l'ambassadeur helvétique, mais des réformes sont indispensables pour améliorer son efficacité et s'adapter au monde qui évolue».

swissinfo, Matthew Allen
(Traduction de l'anglais: Alexandra Richard)

Faits

La 33e Conférence générale de l'Unesco se tient du 3 au 21 octobre, à Paris.
Plus de 2'000 délégués venus de 191 Etats membres y participeront.

Fin de l'infobox

En bref

Trois projets domineront l'ordre du jour: la Convention sur la protection de la diversité des contenus culturels et des expressions artistiques, la Convention internationale contre le dopage dans le sport et la Déclaration relative à des normes universelles en matière de bioéthique.

Si les deux derniers textes apparaissent consensuels dans les grandes lignes, la question de la protection de la diversité culturelle devrait susciter la controverse.

Le texte, qui autorise les Etats à subventionner des produits culturels en les soustrayant aux règles commerciales normales, suscite la franche hostilité des Etats-Unis qui lui reprochent d'être protectionniste.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.