Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Mike Horn boucle en solo son incroyable tour du monde

Mike Horn aura effectué un périple de 40 000 kilomètres en 17 mois.

Mike Horn devrait arriver, vendredi ou samedi, à Libreville au Gabon. Ce sportif de l´extrême sud-africain, résidant en Suisse, sera le premier homme à avoir fait le tour du monde en solitaire sur l´équateur et sans aide extérieure.

«Latitude 0», c'est le nom de l'expédition spectaculaire que Mike Horn est en passe de terminer. Résidant à Château-d'Oex dans le canton de Vaud, il aura notamment traversé trois océans et beaucoup de continents. Son périple de 40.000 kilomètres aura duré 17 mois.

«C'est bon de se retrouver au Gabon», a déclaré Mike Horn via son site Internet. «Souvent je me suis dit que je n'arriverais jamais à le faire. Vous ne pouvez pas imaginer combien ça fait du bien d'être ici».

Le tour du monde de ce sportif de l'extrême a débuté le 2 juin 1999. Il a alors entamé la traversée de l'océan Atlantique à bord d'un voilier, jusqu'au Brésil. Puis il a rejoint l'Equateur à pied et en vélo tout terrain.

A la fin 1999, il s'est lancé à l'assaut du Pacifique à bord de son voilier, jusqu'en Indonésie. Toujours à la latitude zéro, il a traversé les îles de Bornéo et Sumatra à pied. Dès mai dernier, il a sillonné l'océan Indien via les Maldives et jusqu'au Kenya. Enfin, il a traversé l'Afrique en vélo tout terrain, jusqu'au Gabon.

Lors d'un précédent exploit en 1998, Mike Horn avait relié la côte ouest à la côte est de l'Amérique du Sud en parcourant près de 600 kilomètres à pied et 7000 kilomètres sur l'Amazone. Pour sillonner ce gigantesque fleuve, il avait utilisé un canoë et un hydrospeed, petit engin de quatre à cinq kilos placé sous la poitrine.

Au fil des étapes de son expédition «Latitude 0», le Sud-Africain n'a compté que sur ses propres forces, se déplaçant en voilier, en canoë, à pied et en mountain bike. C'est au guidon d'un VTT qu'il est attendu au Gabon, où il sera accueilli notamment par son épouse Cathy et ses deux petites filles.

Sa dernière étape, à travers l'Afrique, a été allongée de 2000 kilomètres, afin d'éviter les troubles affectant la République démocratique du Congo, ont indiqué les organisateurs du périple. Ce défi imprévu est survenu alors que Mike Horn n'était qu'à 1000 kilomètres de son but final. Il pensait y arriver à mi-octobre.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×