Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Miracle pourrait renaître de ses cendres

Il ne manque pas d’idées pour la relance de la société Miracle. Plusieurs investisseurs seraient prêts à financer les repreneurs.

(Keystone)

Après l'échec du fabricant bernois de logiciels Miracle, les cadres de l'entreprise envisagent de créer une nouvelle société sur les cendres de l'ancienne. Son but minimal serait de poursuivre les projets en cours.

Une quinzaine de cadres mènent actuellement des discussions. Un business plan est en préparation. Peter Niederhauser, membre de la direction de l'entreprise basée à Langenthal (BE), désormais fermée, a confirmé samedi une information de la Berner Zeitung. Deux variantes sont à l'étude.

La variante minimale consiste en la création d'une société qui assurerait le service après-vente des produits Miracle. La seconde, plus ambitieuse et plus probable, prévoit le développement de nouveaux produits.

A la question de savoir combien des 318 employés licenciés par Miracle trouveraient un emploi dans la nouvelle société, M. Niederhauser n'a pas pu répondre. En revanche, il a précisé sans avancer de noms que plusieurs investisseurs seraient prêts à financer les repreneurs.

Revenant sur la débâcle de son entreprise, le patron de Miracle, Peter Schüpbach, a expliqué dimanche dans une interview à la SonntagsZeitung, que son entreprise a «manqué d'expérience» dans le processus actuel d'internationalisation.

De plus, Miracle n'est pas parvenu à juguler l'avalanche de critiques formulées à son encontre dans la presse. L'image de la société en a été ternie et il n'a pas été possible de redresser la barre, a expliqué en substance M. Schlüpbach.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×