Moët Cup: revanche amicale entre frères ennemis

Après Auckland, Alinghi et Oracle se retrouvent à San Francisco. alinghi.com/SP

Détenteur de la Coupe de l’America, le Team Alinghi affronte cette semaine les Américains d’Oracle. Dans la baie de San Francisco, le team suisse va mettre à l’épreuve de nouveaux marins.

Ce contenu a été publié le 15 septembre 2003 - 13:22

But recherché: réussir à créer deux équipes de premier plan pour 2007.

Chris Dickson, le skipper d’Oracle, n’en peut plus d’attendre. Depuis plus de quatre semaines, il emmène chaque matin son équipe dans le décor grandiose de la baie de San Francisco, entre le prestigieux Golden Gate Bridge et la mythique île d’Alcatraz.

Mais ces sorties d’entraînement n’ont rien d’une balade de plaisance pour touristes émerveillés. Avec détermination, voire obstination, le Néo-zélandais entraîne intensivement ses hommes aux subtilités du match racing et des vents californiens.

Depuis sa double défaite mal digérée face à Alinghi dans la Coupe Louis Vuitton, l’hiver dernier à Auckland, Dickson est hanté par une seule idée: prendre sa revanche face au syndicat suisse et montrer à Alinghi sa véritable puissance.

Une cible bien identifiée

A tel point que le skipper a récemment déclaré dans la presse américaine: «il n’existe pour moi et mon équipe qu’un seul objectif au monde: battre Alinghi au mois de septembre.»

La cible est clairement identifiée et les marins d’Ernesto Bertarelli peuvent prendre la menace très au sérieux. Lors des entraînements de ce week-end, Oracle s’est montré à deux reprises plus rapide et a coupé la ligne d’arrivée en tête, loin devant.

L’équipe suisse a des excuses, elle n’a commencé ses entraînements il n’y a que huit jours seulement dans la baie californienne. Bernard Schopfer, chef de presse du syndicat suisse, reconnaît qu’Alinghi est en retard dans sa préparation face aux Américains.

Les tests d’Alinghi

«Tout est une question de proportion. Venir à San Francisco avec une équipe de 50 personnes coûte cher. Nous n’avons pas jugé nécessaire de nous déplacer deux mois avant le début de la compétition.»

Pour la première fois depuis la victoire historique à Auckland, une grande partie du Team est à nouveau réunie. Mais, parmi les seize marins sur le bateau, huit sont nouveaux et seront mis à l’épreuve durant la semaine. Car durant cette compétition amicale, le but avoué d’Alinghi est de tester de nouvelles forces.

Le triple médaillé d’or olympique Jochen Schuemann remplacera ainsi le héros néo-zélandais Russel Coutts à la place de skipper. «L’objectif d’Alinghi pour les années à venir est de créer deux équipes de premier plan en vue de la Coupe de l’America 2007», expliquait ce dernier au début du mois.

Un format de course plus moderne

Alinghi attend donc beaucoup de ce match en 12 régates qui se dérouleront selon un format de compétition très attractif pour le public.

Les compétitions se courent à moins de 50 mètres de la baie sur un parcours réduit à deux boucles, dans une échelle de vent plus large. Fini donc les régates interminables et les reports inlassables.

Selon Bruno Troublé, responsable de la communication, il s’agit de favoriser la médiatisation de l’événement.

«C’est un moyen pour nous de montrer que le match racing est un vrai spectacle. San Francisco est un des seuls endroits au monde où les régates peuvent se dérouler avec plus de 20 nœuds très proches de la côte.»

Peu d’enjeux sportifs

«L’enjeu est plus psychologique que sportif», admet encore Bruno Troublé. «Si Oracle gagne, cela permettra de montrer aux autres équipes en préparation pour la prochaine Coupe qu’il est possible de battre Alinghi.»

La revanche entre Alinghi et Oracle donne donc surtout l’opportunité aux équipes et aux sponsors de se retrouver et de communiquer, après une parenthèse de six mois. Elle permet aussi de développer la médiatisation de la Coupe aux Etats-Unis, qui a boudé l’événement en 2003.

«C’est un des points négatifs de la dernière campagne. La voile n’est pas un sport majeur dans ce pays. Le fait qu’il n’y ait pas de bateaux américains en finale a fortement limité la visibilité de la compétition.»

swissinfo, François Egger, San Francisco

Faits

La Moët Cup se déroule du 15 au 20 septembre dans la baie de San Francisco.
Le Team Alinghi affronte Oracle BMW Racing.

End of insertion

En bref

- Lors de la dernière Coupe de l’America, les Suisses d’Alinghi avaient battu les Américains lors de la finale de Coupe Louis Vuitton (soit la finale des éliminatoires qui permettait au vainqueur d’affronter le Team New Zealand).

- Cette revanche amicale de la Moët Cup va surtout permettre au Team Alinghi de tester de nouvelles forces en vue de la prochaine Coupe de l’America.

- Triple médaillé d’or olympique, l’Allemand Jochen Schuemman occupera le poste de skipper d’Alinghi en lieu et place de Russel Coutts.

- Selon les explications du héros néo-zélandais du syndicat suisse, le but d’Alinghi est de réussir à créer deux équipes d’ici à la Coupe de l’America 2007.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article