Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Moins d'alcool, moins d'accidents

Les accidents dûs à l'alcool (ici à Rutishausen en avril 2005) diminuent.

(Keystone)

Au cours des six premiers mois de 2005, le nombre d'accidents liés à l'alcool a reculé de 26%. Une baisse due notamment à l'entrée en vigueur du 0,5 pour mille.

Quant au nombre total des accidents graves de la route, il a diminué de 12% par rapport à la même période de l'an passé, selon l'Office fédéral de la statistique.

Pour l'Office fédéral de la statistique (OFS), il s'agit de la plus forte baisse enregistrée depuis treize ans. Ce changement est d'autant plus frappant que le nombre d'accidents stagnait depuis le milieu des années 90.

Les accidents avec influence présumée de l'alcool ont même connu une chute de leur nombre de 26 %. Pour ceux provoqués par un excès de vitesse, la baisse a été de 10 %.

Les mesures prises en matière de conduite en état d'ébriété semblent donc avoir aussi eu un effet sur d'autres infractions routières, notamment les excès de vitesse, note l'OFS.

L'office souligne également que la baisse de la gravité des accidents s'explique par une baisse accrue des accidents mortels par rapport aux collisions occasionnant des blessures graves.

Ainsi, le nombre d'accidents mortels avec une influence présumée de l'alcool a diminué de 37 %, alors que ceux provoqués par une vitesse excessive ont chuté de 23 %.

Davantage de contrôles

Pour expliquer cette réjouissante évolution, l'OFS mentionne autant les débats publics et les campagnes médiatiques que l'intensification des contrôles de police.

De fait, le nombre d'alcootests a triplé, d'après les relevés de l'ensemble des autorités policières effectués durant le mois de juin.

En 2005, le pourcentage de personnes contrôlées devrait atteindre les 6 %, contre 2 % jusqu'en 2004, soit avant l'entrée en vigueur de la loi sur la circulation routière (LCR) révisée.

Le taux d'infraction, lui, connaît également une tendance à la baisse: la proportion d'automobilistes avec un taux d'alcool mesuré supérieur à 0,8 pour mille a passé de 25 % en 2001 à 8 % en 2005.

Cette baisse était attendue en raison de l'introduction des contrôles systématiques. En revanche, le nombre d'automobilistes contrôlés avec une alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8 pour mille (désormais illégale) est faible, à environ 2 %.

Cela dit, l'OFS tient à souligner que c'est sur le long terme que l'efficacité des récentes mesures devra être évaluée.

swissinfo et les agences

Faits

L'Office fédéral de la statistique a construit un système d'indicateurs de la délinquance routière.

Il vise à mieux connaître les relations entre les divers facteurs influençant la baisse du nombre d'accidents avec personnes tuées ou grièvement blessées, un des objectifs de la politique fédérale en matière de circulation routière.

Fin de l'infobox

En bref

En janvier 2005, la loi révisée sur la circulation routière est entrée en vigueur.

Elle comporte notamment des mesures comme l'abaissement du taux d'alcoolémie autorisée et un nombre accru de contrôle de police.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.