Moins de morts et d'infections du sida en Suisse

106 nouveaux cas de sida ont été déclarés en Suisse entre janvier et juin 2005. Keystone

Le nombre de nouveaux cas de sida et de personnes mortes de la maladie sont en déclin en Suisse sur les six premiers mois de l’année 2005.

Ce contenu a été publié le 25 juillet 2005 - 19:46

Selon les chiffres provisoires de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), la plupart des victimes sont des hommes.

106 nouveaux cas de sida ont été déclarés en Suisse entre janvier et juin 2005 et 17 personnes (dont une seule femme) sont mortes de la maladie. L'an dernier, les statistiques recensaient sur la même période 165 nouveaux cas et 22 décès.

Le professeur Amalio Telenti, spécialisé en médecine virale au CHUV à Lausanne, relativise toutefois les statistiques. «La plupart de ces chiffres ne sont pas réellement significatifs. Nous avons atteint un bas niveau dans le nombre de décès et il est de plus en plus difficile d'évaluer les fluctuations.»

Par ailleurs, il faut toujours rester prudent: une communication trop optimiste pourrait nuire au travail de prévention. «Lorsqu'on s'enthousiasme face à la diminution du nombre de décès dus au sida, les gens se relâchent, deviennent plus négligents», explique Amalio Telenti à swissinfo.

Plus d'hommes que de femmes

Les nouveaux cas déclarés cette année concernent 77 hommes et 29 femmes, indique un bulletin de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) paru lundi.

Au cours du premier semestre, 343 tests VIH se sont révélés positifs (contre 369 en 2004). La part des femmes à avoir un test positif se monte à 32,5%. Parmi elles, 78,8% ont été infectées par des relations hétérosexuelles et 12,9% par injection de drogues.

Chez les hommes, les relations homosexuelles sont la cause de 45,2% des infections, les hétérosexuelles de 39,8% et les injections de 11,8%. Les autres causes ne sont pas répertoriées.

Environ 100 décès par an

Le nombre de malades du sida se monte au total en Suisse à 8124 personnes. Depuis l'apparition de la maladie, 5574 personnes en sont décédées, dont 4273 hommes et 1301 femmes.

Selon l’Office fédéral de la santé publique, le nombre de décès par année devrait se stabiliser autour de 100.

L’OFSP rappelle en outre que la diminution du nombre des déclarations de cas de sida après 1995 s'explique principalement par l'utilisation des traitements combinés antiviraux, très efficaces chez les personnes séropositives qui se trouvent au stade pré-sida.

Une conférence internationale au Brésil

La publication de ces nouvelles données a lieu alors que des scientifiques du monde entier – dont des Suisses - sont réunis à Rio de Janeiro pour le troisième congrès mondial de l'International Aids Society (AIS).

Depuis dimanche, plus de 5’000 chercheurs et experts venus de 125 pays sont au Brésil pour examiner les progrès scientifiques dans le domaine. Ces derniers ont d’ores et déjà appelé à une application rapide des découvertes et avancées de la recherche en matière de lutte contre le virus du sida.

swissinfo avec les agences

Faits

Les chiffres provisoires du sida en Suisse pour début 2005 :

17 personnes mortes de la maladie
106 nouveaux cas de sida (77 hommes et 29 femmes)
343 tests VIH positifs

End of insertion

En bref

- Le sida, «Syndrome d'Immunodéficience Acquise», entraîne une défaillance du système immunitaire.

- Il favorise ainsi l'apparition de maladies dites opportunistes (pneumonie, herpès, etc.) et de cancers.

- La transmission du virus se fait par voie sexuelle, sanguine et materno-foetale.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article