Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Molières: la razzia de «Une bête sur la lune»

Le théâtre français (ou francophone?) s'auto congratulait mardi soir au Théâtre Marigny, à Paris. Deux coproductions du Théâtre de Vidy-Lausanne s'y sont illustrées.

La pièce «Une bête sur la lune», de Richard Kalinoski, justement coproduite par la salle lausannoise, a raflé cinq Molières, dont les plus prestigieux: ainsi celui de la «Meilleure pièce du répertoire».

Irina Brook, fille du metteur en scène Peter Brook, remporte la statuette de la meilleure mise en scène pour cette oeuvre. Ses interprètes principaux, Corinne Jaber et Simon Abkarian, ont reçu les Molières de la meilleure comédienne et du meilleur comédien. «Une bête sur la lune», qui évoque un couple rescapé du génocide arménien, avait été proposée il y a trois ans à Lausanne et à Genève.

Mais deux papables helvétiques sont repartis bredouilles: ainsi Jean-François Balmer, nominé pour son rôle dans «Novecento», ou Benno Besson, cité pour le Molière du metteur en scène avec «Le cercle de craie caucasien».

La pièce de Brecht mise en scène par Benno Besson, également coproduite par Vidy, a toutefois récolté deux Molières. Ezio Toffolutti a été désigné «meilleur décorateur et meilleur créateur de costumes», alors que André Diot a été récompensé pour la «meilleure lumière».

Parmi les autres récompenses, l'ouvrage «Les directeurs» a été désigné «meilleure pièce de création», alors que leur auteur Daniel Besse a reçu le Molière du meilleur auteur francophone.

Le titre de «meilleure pièce comique» est allé à «Ladies night». Le Molière du meilleur spectacle musical couronne «Chantons sous la pluie». Enfin, Valérie Lemercier s'est imposée dans la catégorie «meilleur one man show».

Quant aux Molières d'honneur, l'un a été remis par Nathalie Baye à la Vaudoise d'adoption Madeleine Robinson, née en en 1916 à Paris. Comédienne de théâtre et de cinéma, elle a notamment joué sur scène «Adorable Julia» de Marc-Gilbert Sauvageon et «Qui a peur de Virginia Woolf» d'Edward Albee.

L'autre a été octroyé à Gabriel Monnet, à l'origine, avec André Malraux, de la première maison de la Culture en France.

swissinfo avec les agences


Liens

×