Mondial 2002: Suisse-Russie sans Chapuisat et Türkylmaz, mais avec Fournier

Sébastien Fournier. Keystone

Soucieux d'insuffler plus de mordant à l'Equipe nationale de football, Enzo Trossero fait appel au Valaisan Sébastien Fournier pour le premier match de la Suisse en éliminatoires de la Coupe du Monde 2002, contre la Russie, le 2 septembre, à Zurich.

Ce contenu a été publié le 23 août 2000 - 23:44


Ainsi, Sébastien Fournier effectuera son grand retour en équipe de Suisse, le premier samedi de septembre, sur la pelouse du Harturm. Et ce, bien qu'il n'ait pas encore repris sa place au sein de l'équipe première du FC Servette.

Dans le même ordre d'idée, le coach argentin de la Nati a retenu un autre valaisan du Servette de Genève, Johann Lonfat, lui aussi ex-Sédunois.

En revanche, il n'a pas jugé utile de convoquer l'ex-lausannois Fabio Celestini, dont les débuts dans le championnat de France, sous les couleurs de Troyes, ont été très remarqués.

Par rapport aux convocations pour la rencontre Suisse-Grèce du 16 août, deux éléments seulement n'ont pas été retenus. Il s'agit d'Andres Gerber (Grasshopper) et Murat Yakin. Ce dernier a obtenu l'autorisation de jouer lundi 28 août en Coupe d'Allemagne avec le FC Kaiserslautern contre Kickers Offenbach.

En outre, un troisième gardien, Jörg Stiel de St-Gall, figure sur la liste, afin de pallier la défection possible de Pascal Zuberbühler actuellement blessé.

Avec le quatuor Jeanneret, Fournier, Lonfat, Rey, le FC Servette présente le plus grand nombre de sélectionnés. Les mercenaires, eux, sont au nombre de huit.

Commentant son choix, Enzo Trossero déclarait: «j'ai beaucoup de candidats valables dans l'axe, tant en défense qu'en ligne médiane, mais le problème se situe sur les côtés. C'est pourquoi, j'ai fait appel à Fournier, tout en sachant qu'il manque de compétition. Mais il peut être utile pendant soixante minutes»!

Et le gaucho argentin d'ajouter: «je dois malheureusement me passer des services en attaque de Chapuisat qui n'est pas prêt, mais aussi de Turkyilmaz, toujours contraint au repos forcé en raison de sa boursite au talon.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article