Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Mondiaux de cyclisme: les Suisses aux abonnés absents

Chez les dames, l'Américaine Holden (au centre) s'est imposée devant la Française Longo (à gauche) et la Lituanienne Polikeviciute (à droite).

(Keystone)

Après la médaille d'argent de Cancellara, les Suisses sont rentrés dans le rang mercredi. L'entraîneur national des juniors, le Fribourgeois Yvan Girard, dresse un constat et parle de l'avenir, de ses espoirs pour samedi.

Mercredi, deux nouveaux titres contre-la-montre ont été attribués aux championnats du monde en Bretagne. Chez les dames, l'Américaine Mari Holden s'est imposée devant l'inusable Française Jeannie Longo-Ciprelli (42 ans). Quant aux Suissesses, elles n'étaient pas au rendez-vous: Nicole Brändli (20e) concède 2'33''et Diana Rast (23e) 2'41''.

Côté juniors, le Polonais Peter Mazur, né et au Canada, s'est imposé. Dans le même temps, les Suisses plongeaient et se retrouvaient dans la seconde moitié du classement (65 classés).

Les juniors suisses sont donc aux abonnés absents: Andreas Dietziker (31e) pointe à 2'16'', Gilbert Obrist (36e) à 2'30''. «Je suis déçu», relève Yvan Girard. «J'attendais de Dietziker qu'il se place entre la 10e et la 20e place. Pas au-delà. Cette année, sur le plan international, nous n'avons pas fait de résultats. Mais Andreas, après un bon temps qualificatif, avait tout de même terminé 20e du championnat du monde de poursuite en Italie. Et lors d'un test en circuit, sur les temps de référence de Cancellara des années passées, il avait signé un bon chrono».

Neveu de l'ancien professionnel Auguste Girard, le Fribourgeois tourne son regard vers l'avenir: «le niveau est un peu moins élevé que ces dernières années où les Güttinger, Cancellara et autre Albasini obtenaient d'excellents résultats sur le plan international».

Yvan Girard témoigne d'un plus grand optimiste pour la course sur route de samedi: «cette saison Gysling a remporté le Tour du Rübiland par étapes comptant pour la Coupe du monde. A cette victoire s'ajoute celles obtenues par Obrist et Dietziker, en Coupe du monde toujours. Certes, en valeur pure, on est un ton au-dessous des Cancellara et autre Albasini».
Que réserve l'avenir? Selon Yvan Girard, «avec les juniors, il est difficile de faire une prévision. Un athlète peu brusquement exploser». Samedi les juniors vont-ils relever la tête? « Sur la ligne de départ, il y a un Romand: Jimmy Tapparel. C'est un bon rouleur et un bon grimpeur. Le Valaisan sera au service de l'équipe...».

Jeudi, c'est l'ultime journée consacrée aux épreuves contre-la-montre des professionnels. En l'absence de Zuelle, la Suisse alignera le champion national, le Tessinois Calgani, ainsi que le Lucernois Nottli.

Pierre-Henri Bonvin

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×