Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Mondiaux de cyclisme: les Suisses dans le droit fil de ces dernières saisons

Roman Vainsteins est le premier cycliste d'Europe de l'Est a obtenir la consécration mondiale.

(Keystone)

A Plouay, le Letton Romans Vainsteins est devenu le premier coureur de l´Est à remporter le titre mondial. Au terme de cette course qui s´est jouée à l´usure, le Suisse Aebersold est 6e. Camenzind et Gianetti ont été impuissants dans le sprint final.

Le rideau est tombé sur les Championnats du monde, les premiers en Bretagne. A Plouay, le Letton Romans Vainsteins (27 ans) a inscrit son nom au palmarès de la plus prestigieuse des compétitions cyclistes, la course sur route des professionnels. Réputé pour ses qualités de sprinter - 18 victoires depuis son passage chez les professionnels en 1998 -, il s'est construit un parcours sportif auquel manquait encore un succès retentissant.

Arrivé au sprint, il a battu, dans l'ordre, le Polonais Spruch, le champion du monde sortant l'Espagnol Freire, l'Italien Bartoli, l'Allemand Steinhauser et le Suisse Aebersold.

Les Suisses ont parfaitement rempli leur contrat. Même si, au bout du compte, il n'y a ni titre, ni médaille. La 6e place d'Aebersold s'inscrit dans le droit fil des résultats obtenus depuis 1996 à Lugano. L'automne venu, un Suisse se classe régulièrement dans les dix premiers, quand il ne monte pas sur le podium. De fait, depuis la nomination de l'Allemand Wolfram Lindner à la tête de l'équipe de Suisse. Nomination qui coïncide avec le titre olympique de Pascal Richard aux Jeux d'Atlanta.

Dans cette course tactique, qui s'est jouée à l'usure, les Suisses se sont montrés. En premier lieu Roger Beuchat, qui fit partie de l'échappée du jour. Elle est restée 182 kilomètres en tête avant le retour du peloton, du moins de ce qu'il en restait, soit les 25 premiers classés.

Groupe dans lequel, derrière Aebersold, le Schwytzois Camenzind - champion du monde à Valkenburg - prenait la 16e place et le Tessinois Gianetti (36 ans) la 22e. Pour mémoire, Gianetti fut médaillé d'argent à Lugano derrière Museeuw. Un Museeuw qui était d'ailleurs absent lors de la course de dimanche, tout comme Zabel, Ullrich et Armstrong notamment.

Quant aux autres Suisses, Dufaux et Beuchat, ils ont abandonné dans les derniers tours. Dufaux n'était pas au mieux de sa forme. Beuchat s'est pour sa part retiré une fois son travail accompli.

Rocco Cattaneo, le chef de la délégation suisse tire un rapide bilan: «il faut d'abord saluer la médaille d'argent de Cancellara dans le contre-la-montre des moins de 23 ans. Ensuite, dans toutes les courses, les Suisses ont été présents dans le final. C'est important. Pour moi c'est le signe que le cyclisme suisse est sain».

Pierre-Henri Bonvin

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×